Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

L'édito de la semaine: Des anniversaires qui font sourire


Les résultats du Brexit viennent-ils fêter le centenaire de la Bataille de la Somme? Comme je le dis souvent, il y a des coïncidences en histoire qui peuvent aussi être des provocations ironiques voire cruelles. Les Britanniques décident de quitter l’Union européenne juste au moment où les Européens honorent la mémoire de leurs ancêtres, ceux-là mêmes qui ont accepté de sacrifier leur vie pour les Continentaux! Comme quoi il ne s’agit pas de la même chose. Il est impératif de clarifier le vocabulaire permettant ainsi à la pensée de s’éclaircir et de ne pas tout confondre.


edito_030716.mp3 Edito 030716.mp3  (258.37 Ko)

L’Union européenne n’est pas l’Europe qui elle, est là depuis toujours et le restera. L’Europe c’est d’abord un espace géographique sur lequel sont installés des peuples - aux cultures différentes - depuis des centaines, pour ne pas dire des milliers d’années. Certes, de ce point de vue-là, les choses évoluent aussi. Mais ce n’est pas la première fois que l’Europe est soumise à des "invasions" et il n’y a pas de raison de douter de sa capacité d’assimiler là encore les nouveaux arrivants. L’Union européenne de son côté, est née d’une volonté politique à cause justement de la difficulté qu’avaient tous ces peuples européens à s’entendre entre eux. Ces difficultés engendraient des conflits qui, au XXe siècle, sont devenus des guerres mondiales. A noter qu’à ces occasions les Européens n’avaient pas besoin des nouveaux arrivants pour se massacrer entre eux, ils y arrivaient très bien seuls. Vouloir empêcher le retour de ces massacres était à n’en pas douter une excellente motivation. Mais, là comme ailleurs, vous pouvez faire confiance à l’homme et à la femme pour dénaturer un projet servant une cause humaniste à l’origine. L’homme et la femme corrompent, je ne vous apprends rien, il n’y a qu’à relire la Genèse.
Jean Monnet et Robert Schuman, les pères non pas de l’Europe mais de l’Union européenne, ont voulu faire dans le concret, c’est-à-dire dans l’économie. En effet, quoi de mieux pour s'adresser aux peuples que de parler à leurs besoins primaires? Là aussi, il y a mieux pour fêter le 130e anniversaire de la naissance de Schuman que les résultats du Brexit. Mais c’est ainsi, et le message sans surprise est clair. Sera-t-il entendu? C’est une autre affaire. Depuis l’annonce des résultats, les médias fourmillent de spéculations gratuites. Cameron annonce sa démission. Vive Cameron! Il faut dire que sa position est difficilement tenable. Peu sensible à la prose unioniste, le Premier ministre britannique avait pourtant dû, le temps de la campagne, enfiler le costume des pro-Européens. Mal lui en a pris, cela lui a peut-être coûté son poste. Peut-être, car nombre de journalistes et autres spécialistes avancent, et ils n’ont pas complètement tort, qu’entre une annonce et une action, il y a un bras que dis-je, une Manche… Au moins, ce Premier ministre aura-t-il eu l’élégance de manifester la volonté de prendre en considération le choix de ses concitoyens. Cela ne semble pas être le cas du président de la Commission européenne, le Luxembourgeois - tiens comme Robert Schuman - Juncker, dont on cherche désespérément dans les médias, au minimum une déclaration qui ne serait pas un simple constat des résultats, une remise en cause de son mandat impliquant une remise en cause de la politique de l’Union européenne. On cherche, mais on ne trouve pas car il n’y en a pas. Les Britanniques ont fait leur choix, cela on peut le lire. On le respectera, cela on peut l’entendre. Ils seront toujours des nôtres, mais ils ne feront plus partie de la famille de l’Union, c’est dans la bouche de tous les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne. Tout cela on l’a lu et entendu, mais sur les leçons que l’on doit tirer de ce choix, nothing.


03/07/2016








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :