Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Le Jardin exotique de Monaco


Par Rédigé le 21/05/2019 (dernière modification le 20/05/2019)

"Celui qui plante un jardin, plante le bonheur" (Proverbe chinois); en effet, le Jardin Exotique de Monaco est un moment de dépaysement, un écrin d'exotisme suspendu à flanc de montagne.


Superbe allée bordée de "cactus cierge" une espèce de cactus colonnaire native d'Argentine et répandue en Amérique du Sud. Photo (c) Charlotte Longépé
Superbe allée bordée de "cactus cierge" une espèce de cactus colonnaire native d'Argentine et répandue en Amérique du Sud. Photo (c) Charlotte Longépé
jardin_exotique_monaco.mp3 Jardin Exotique Monaco.mp3  (6.92 Mo)

Également appelé Jardin Botanique, celui-ci couvre une superficie d'un hectare environ sur les hauteurs de Monaco et reçoit chaque année plusieurs centaines de milliers de visiteurs. Ce Jardin situé en pleine ville est une attraction touristique majeure et unique "la plus grande rocaille à plantes succulentes du monde" dit-on, offrant un parcours sinueux et contrasté au milieu des rochers, parmi une végétation abondante avec à ses pieds un panorama exceptionnel sur la Principauté, son Rocher, la Riviera italienne et française à l'horizon.

Au début du XIXe siècle Augustin Gastaud, jardinier en chef des jardins Saint Martin et collectionneur de plantes grasses, aménage un jardin exotique non loin du musée océanographique. Le Prince Albert 1er décide alors de la création d’un jardin dédié à ces plantes succulentes méconnues à l’époque.
Débuté en 1913, il aura fallu une vingtaine d'années à l'ingénieur monégasque Louis Notari pour mener à bien les travaux d'aménagements et de plantations pour une ouverture au public en 1931.

Echeveria en fleurs jaunes et tradescantia pallida (misère pourpre) espèces succulentes originaires du Mexique et de l'ouest de l'Amérique du Sud. Photo (c) Charlotte Longépé
Echeveria en fleurs jaunes et tradescantia pallida (misère pourpre) espèces succulentes originaires du Mexique et de l'ouest de l'Amérique du Sud. Photo (c) Charlotte Longépé
Depuis cette date, le jardin exotique est en constante évolution et amélioration grâce au Centre Botanique qui lui est directement rattaché dont les immenses et toutes nouvelles serres détiennent les plus importantes collections au monde de cactus et de plantes succulentes, assurant la protection et ces végétaux rares souvent menacés d'extinction dans la nature. Les serres, sur trois niveaux, à structure de verre et de fer détiennent plus de 10 000 plantes. Le Centre Botanique a été inauguré en octobre 2017 par S.A.S. le Prince Albert II et Georges Marsan, maire de Monaco.

Au Jardin Exotique, le spectateur est au milieu d'un petit paradis baigné par la belle lumière méditerranéenne où il peut découvrir plus de 3 000 plantes succulentes (souvent centenaires) et diverses variétés de cactus et d'agaves.
Ces plantes, autrefois appelées plantes grasses, sont désormais dites succulentes en référence à la succulescence, c'est à dire la stratégie pour survivre pendant de longues périodes de sécheresse. En effet, les tissus des feuilles et des tiges sont charnues, leurs épaisseurs sont capables d'emmagasiner de l'eau, d'éviter l'évaporation et de se protéger des prédateurs herbivores.

Les allées du Jardin Exotique de Monaco. Photo (c) Charlotte Longépé.
Les allées du Jardin Exotique de Monaco. Photo (c) Charlotte Longépé.
Les cactées sont une sous-catégorie des succulentes (plantes grasses).
Les cactus sont une variété de plantes succulentes à épines ou à petits aiguillons appelés glochides, toutes originaires du continent américain (celle des cactacées). Le figuier de Barbarie (cactus le plus courant) s'est largement disséminé sur les rivages méditerranéens au point d’en devenir une plante invasive.

Les périodes de floraison des diverses variétés se répartissent toute l'année en fonction de leur provenance géographique: en hiver, les Aloe et les Crassula africains, au printemps et en été la plupart des cactus avec de grandes fleurs très colorées. Ces espèces ont toutes des formes extravagantes: le cactus cierge atteint une hauteur de près de 11 mètres pour un poids estimé à plus d’une tonne, tandis que celui communément surnomé "coussin de belle-mère" (qui s'y frotte s'y pique!) doit atteindre l'âge d'environ 20 ans, soit une taille minimale de 50 cm de diamètre pour commencer à fleurir.

Echinocactus grusonii (coussin de belle-mère) une espèce du Mexique très connue de cactus. Photo (c) Charlotte Longépé
Echinocactus grusonii (coussin de belle-mère) une espèce du Mexique très connue de cactus. Photo (c) Charlotte Longépé
À la fin de la visite, le spectateur pourra découvrir la Grotte de l'Observatoire ouverte au public depuis 1950. Creusée dans le calcaire par les eaux de ruissellement depuis des millénaires, elle a accueilli des communautés d'hommes préhistoriques. Dans l'enceinte du Jardin, le promeneur peut accéder au Musée d'Anthropologie Préhistorique fondé par le Prince Albert Ier en 1902 où sont présentés les collections et les vestiges préhistoriques en provenance de la grotte et des environs de la Principauté.

"La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle possède le secret du bonheur, et nul n'a su le lui ravir." George Sand









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            



Facebook