Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Le temps des Candides

L'édito de la semaine


Alors qu’il y a quelques semaines à peine, ceux qui osaient déclarer qu’ils ne voteraient pas aux élections présidentielles étaient outrageusement vilipendés par les moralisateurs de la démocratie à tout crin, on découvre aujourd’hui avec étonnement, que le programme d’Emmanuel Macron comporte des injustices et que certains de ses candidats sont entachés d’opprobre. Mais pourquoi s’en étonner?


edito_110617.mp3 Edito 110617.mp3  (1.54 Mo)

A quelques jours des élections législatives, l’état d’esprit du vote à tout prix persistait tout en étant il est vrai, plus mesuré, les sondages donnant gagnants les candidats de La République en marche. Il en était de même lors du second tour des élections présidentielles, toutefois avec les exemples des élections américaines et le Brexit, les politiques et les médias n’avaient pas voulu prendre de risques et avaient tout fait pour laisser croire jusqu’au bout que notre démocratie était en danger…

Avoir absolument voulu présenter Macron et son gouvernement comme des "messieurs Propre" de la politique comportait des risques. Ceux-ci n’ont pas attendu longtemps pour s’étaler au grand jour. On a déjà parlé ici du comportement du président Macron vis-à-vis des journalistes. On apprend maintenant que son ministre de la Justice, François Bayrou tente d’influencer la direction de Radio France, pour lui "suggérer" de ne pas passer une émission mettant en cause la probité de son parti… rien que cela… Interrogé, François Bayrou ose répondre qu’il n’a pas agi en ministre mais en tant que citoyen! De qui se moque-t-on?

On apprend aussi que le programme du nouveau gouvernement dirigé par un homme de droite compte faire perdurer jusqu’au 1er novembre l’état d’urgence instauré par l’ancien Premier ministre socialiste...
On révèle également que nombre d’assistants parlementaires européens sont soupçonnés d’avoir travaillé en réalité pour le parti d’où sont issus leurs députés… que certains des candidats députés de La République en marche – intronisé parti de l’honnêteté et de la probité en politique – comme si ces mots pouvaient s’associer - ont menti dans leur dossier à propos d’éventuelles condamnations judiciaires – quelle surprise! – et les naïfs de découvrir que les candidats issus de la société civile ne sont pas forcément plus vertueux que des politiciens vieillis sous le harnois…

Mais revenons sur ces élections législatives du jour. Il faut en effet lire les profils des candidats. Ils seraient tous jeunes et sans expérience politique, comprenez qu’aucun n’a eu le temps de détourner de l’argent public... Désormais, il semblerait que pour être élu, il faille être juvénile et inexpérimenté. Et même ceux qui sont de vieux routiers de la politique arriveront à trouver la formule pour tenter de vous convaincre qu’issus de la province, ils n’ont pas l’expérience des Parisiens et que donc eux aussi, sont immaculés en politique. Mieux encore, il y a ceux qui encore jeunes, se présentent à la députation, prenant la place de députés parfois en poste depuis plus de 20 ans, en le gardant comme suppléant...

La politique reste la politique. Pourquoi vouloir faire croire que l’on peut faire celle-ci différemment avec d’autres personnes? Que ce soit sous l’autorité de vendeurs d’utopies de tout poil dont la couleur politique n’est que secondaire, les hommes et les femmes restent les mêmes devant l’attrait et la fascination du pouvoir. Pourquoi ne pas l’assumer, assumer cette nature humaine qui est la nôtre et mettre en place des contre-pouvoirs pour justement limiter les excès de cette même nature. Cela nous ferait gagner du temps, sachant que celle-ci est quand même la même depuis des millénaires. Encore une fois, ce ne sont pas les hommes et les femmes qui doivent retenir notre attention mais plutôt les institutions qui il est vrai, sont gérées par ces mêmes hommes et femmes. Ne reste alors que la conscience.

Les actus vidéos du 5 au 11 juin 2017


11/06/2017








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :