Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Leçon de vie par Imad, huit ans


Il a seulement huit ans, mais est déjà passé par des épreuves auxquelles la plupart des adultes n’auraient sûrement pas su faire face. Car au cours de ces années de combat contre la maladie, Imad le confie: c’est lui qui séchait les larmes de ses parents. Reportage de Thierry Demaizière pour le magazine Sept à huit sur TF1.


"Dans la vie, il ne faut jamais se plaindre"

Image de la vidéo ci-dessous
Image de la vidéo ci-dessous
imad_1.mp3 Imad.mp3  (925.1 Ko)

Lorsque l’on regarde Imad et l’écoutons parler, nous sommes loin d’imaginer toutes les horreurs qu’il a traversées. Car le petit garçon est souriant, plein de vie et d’optimisme. Il n’est pas un garçon comme les autres, puisque son enfance, il l’a passée non pas dans les cours de récréation, mais à l’hôpital. Il souffre de la maladie des organes "inversés".

A l’âge de quatre ans, alors qu’il était en phase terminale dans le pays d’où il vient, l’Algérie, et dans l’attente d'une greffe de rein, le ministère de la Santé algérien décide de financer son opération en France. Mais une fois sur le territoire, il fait un AVC et se retrouve en fauteuil roulant. Il ne pourra plus utiliser sa main gauche. Problème de rein, problème de cœur, AVC, myopie… Le destin n’épargne pas Imad, jusqu’au jour où il reçoit la nouvelle qu’il attendait tant: son père est compatible pour la greffe. Pour le petit garçon, très croyant, c’est grâce à Dieu.


"Je ne suis pas tout seul"

Lorsqu’on lui demande si c’est difficile de ne pas pouvoir faire comme les autres, Imad fait "non" de la tête, et parle des autres malades: "Il y avait plusieurs cas de maladies: il y avait le cancer, il y avait plein de gens qui faisaient la dialyse comme moi et bien sûr des cas plus difficiles que moi".

Le petit garçon est un exemple de courage et de force, jamais au cours du reportage il n’avouera avoir souffert ou perdu espoir. Il se permettra même quelques conseils: "Je conseille d’être solidaire comme moi et mes parents. Parfois vous pouvez pleurer, parce que ça fait du bien".

Difficile de s’imaginer que ce petit bout n’a que huit ans, et pourtant… Plus tard, il aimerait devenir pompier, pour pouvoir à son tour sauver des vies.



28/01/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :