Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Nouveau cri d'alarme: la planète va mal


En 1992, l’appel de Rio a réuni 1.700 signatures. En 2017, 15.364 signatures. "Il sera bientôt trop tard…"


Chacun est incité à agir

Photo publiée par @caroline__frey sur Instagram le 14 novembre 2017
Photo publiée par @caroline__frey sur Instagram le 14 novembre 2017
nouveau_cri_d__alarme__la_planète_va_mal.mp3 Cri d'alarme.mp3  (1.22 Mo)

153.64 scientifiques de 184 pays s’unissent afin de faire porter ce nouveau cri d’alarme à l’international. Dans une tribune publiée le 13 novembre 2017 dans BioScience ils déclarent: "pour dévier de notre trajectoire vouée à l’échec, car le temps presse. Nous devons prendre conscience, aussi bien dans nos vies quotidiennes que dans nos institutions gouvernementales, que la Terre, avec toute la vie qu’elle recèle, est notre seul foyer".
Les scientifiques comme les personnalités publiques mentionnent que chaque citoyen est incité à agir tout en exigeant de leur gouvernement et de leurs politiques à prendre des mesures immédiates. Il devient donc urgent de se préoccuper ensemble, de l’héritage qu’on laissera aux "générations actuelles et futures pour les êtres humaines et autres formes de vie".

A l'heure où les prises de consciences commencent à résonner à l'international, de plus en plus de gouvernement, ONG et citoyens décident d'agir face aux conséquences de ce changement climatique, une actualité qui fait la Une tous les jours. Par exemple, samedi 13 octobre 2018, en France, plus de 80 rassemblements à travers le pays ont été organisés afin de maintenir la pression, une marche citoyenne qui a réuni 14.500 manifestants à Paris.


Des chiffres préoccupants

Selon certaines ONG, la terre vivrait "à crédit" de plus en plus tôt. Selon Valérie Gramond de WWF, "les humains ont utilisé plus d’arbres, d’eau, de sols fertiles et de poissons que ce que la Terre peut nous fournir en un an pour nous alimenter, nous loger et nous déplacer et émis plus de carbone que les océans et les forêts peuvent absorber".

Chaque année, l’ONG Global Footprint Network calcule le "jour du dépassement" qui correspond à la date de l’année où l’humanité est supposée avoir consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an. Passé cette date l’humanité puiserait dans les réserves naturelles de la Terre (ressources non renouvelables à l’échelle de temps humaine). Cette année, le 1er août 2018 fût le jour du dépassement.



21/10/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

L’avenir en bleu? - 30/05/2018

1 2 3 4 5 » ... 25







Retrouvez le Podcast Journal :