Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Nouvelles drogues de synthèse


Par CP Rédigé le 18/03/2011 (dernière modification le 18/03/2011)

L'OICS vient de publier un rapport dans lequel il souligne l'apparition constante de nouvelles drogues produites en modifiant la structure moléculaire de substances illégales. Les drogues de synthèse sont fabriqués ainsi de plus en plus rapidement, afin de créer des produits aux effets similaires mais non soumis à des interdictions.


L'OICS (Organe international de contrôle des stupéfiants) indique dans son étude que les instructions détaillées pour la fabrication de ces nouvelles drogues de synthèse circulent souvent sur internet. 16 nouvelles drogues de synthèse ont ainsi vu le jour en 2010 en Europe et plus d'une cinquantaine au Japon.

"Les autorités en place pour contrôler et réprimer le trafic de drogue sont elles-mêmes compromises par la corruption. Les fonctionnaires de police et de justice sont souvent confrontés à d'énormes pressions de la criminalité organisée dans leurs efforts pour lutter contre le trafic de drogue", explique encore le rapport, qui estime que "prévenir la corruption doit être la priorité la plus élevée".

Dans son analyse par région, le rapport annuel indique qu'aux États-Unis le marché de la cocaïne, de l'héroïne et de la méthamphétamine est dominé par les organisations criminelles basées au Mexique, où la lutte menée par les autorités contre les narcotrafiquants s'est soldée par la mort de plus de 28.000 personnes depuis 2006, essentiellement dans des règlements de compte
entre organisations et dans des opérations policières.

"Alors que les pays occidentaux consomment 90% des médicaments disponibles sur le marché mondial, de nombreux pays d'Afrique, d'Asie et des Amériques ont très peu ou pas du tout accès aux drogues médicales", explique le rapport, qui met en avant des obstacles tels que "le manque d'éducation des professionnels de la santé, les contraintes réglementaires, les difficultés dans la distribution et l'absence de politique de santé globale incluant le traitement de la douleur".

L'OICS demande "aux gouvernements de prendre des mesures, par exemple, le recueil des données statistiques sur les besoins en drogues licites, l'adaptation de la législation en vigueur et l'amélioration de l'éducation et la formation du personnel médical".








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30



Facebook