Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Retour sur la Conférence nationale du handicap


Par Monique CUGNOT Rédigé le 14/02/2020 (dernière modification le 13/02/2020)

12 millions de personnes en France, soit un Français sur cinq est en situation de handicap. Leur inclusion dans la société devait être l’une des priorités du quinquennat d'Emmanuel Macron. Le chef de l’État présidait une Conférence nationale sur le handicap ce 11 février. Quelle promesse fait-il pour améliorer concrètement le quotidien des personnes en situation de handicap ? Quelles seront les priorités des mois à venir ?


Quinze ans après l’adoption de la loi Chirac, une loi majeure pour les personnes handicapées, Emmanuel Macron s’empare du sujet lors de la Conférence nationale du handicap qui s'est tenue le 11 février à l’Élysée © capture d'écran Youtube CNH de l'Élysée
Quinze ans après l’adoption de la loi Chirac, une loi majeure pour les personnes handicapées, Emmanuel Macron s’empare du sujet lors de la Conférence nationale du handicap qui s'est tenue le 11 février à l’Élysée © capture d'écran Youtube CNH de l'Élysée
La date n’a pas été choisie au hasard. Quinze ans jour pour jour après l’adoption de la loi Chirac, une loi majeure pour les personnes handicapées, Emmanuel Macron s’empare à nouveau du sujet. Il prend un engagement vis-à-vis des 8.000 enfants aujourd’hui sans aucune scolarisation.
 

"Plus aucun enfant handicapé ne se trouvera sans solution"

"Je veux qu’on se fixe comme horizon de ne plus avoir d’enfants sans solution scolaire à la rentrée prochaine. Les 8.000 enfants, c’est les 8.000 de trop. Cette solution est atteignable si on se mobilise collectivement. Il faut pour cela de la transparence, de la pression et de la mobilisation collective", a déclaré Emmanuel Macron à l’Élysée.

La première mesure est de prendre en charge ces enfants avec 11.500 accompagnants supplémentaires et d’ici la fin du quinquennat, 6.000 places seront créées dans les établissements spécialisés pour enfants et adultes. L’objectif, c’est de lutter contre les départs contraints vers la Belgique faute de solution en France. En effet, aujourd’hui, 6.500 adultes et 1.500 enfants sont pris en charge de l’autre côté de la frontière, faute de places suffisantes en France, ce qui coûte chaque année plus de 500.000 millions d’euros à l’État.

Autre mesure. Celle de simplifier les démarches avec la création d’un numéro unique, le 360. Et pour que les demandes des familles soient traitées plus rapidement, 50 millions d’euros supplémentaires seront alloués aux Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). C’est auprès d’elles que les familles s’adressent pour obtenir des aides sauf que d’un département à l’autre, les délais de réponses varient de deux à dix mois. L’objectif, c’est de tendre partout vers un délai maximum de trois mois sur l’ensemble du territoire.

Et enfin, sur la question de l’emploi, l’exécutif entend développer l’apprentissage pour que chacun puisse s’insérer dans la vie professionnelle.

De belles promesses déjà entendues qui laissent les Français perplexes...
retour_sur_la_conference_nationale_du_handicp.m4a Retour sur la Conférence nationale du handicp.m4a  (1.82 Mo)



Un bilan mitigé pour les personnes concernées

Nombreux.ses sont les internautes qui ont suivi en direct cette CNH et leurs réactions en disent long sur la suite à donner...

"On parle de tout sauf de l'accessibilité ? Est-ce normal alors que la loi devait être appliquée ?"

"Et l'augmentation de l'Allocation adulte handicapée (AAH) ? En plus d'être malade, est-ce normal d'être pénalisé ?"

"Quelle injustice ! Elle est belle l'humanité !"

"Blablabla comme toujours ! Nous voulons des actions réelles et concrètes !"


Ce sont les réactions parmi tant d'autres des personnes handicapées qui ont répondu sous le post d'un article sur la page Facebook du Secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées.

Quant à la question de l'emploi des travailleurs handicapés, Valérian Petit sacré Mister Handi Grand Est 2019 nous avait fait part de ses difficultés à trouver un emploi. Pour lui, l'inclusion par la compétence doit être beaucoup plus marquée et on devrait "sanctionner davantage toutes les entreprises qui refusent d’intégrer des travailleurs handicapés". Cette situation inacceptable nourrit l’envie de ce jeune trentenaire de mettre en place des actions de sensibilisation au handicap dans les entreprises.

Si la loi de 2005 n'a pas été appliquée en 2015, comment Emmanuel Macron réussira-t-il à convaincre les Français ? S'il promet plus d'accompagnement des enfants en situation de handicap, les salaires des Accompagnant.e.s des élèves en situation de handicap (AESH) seront-ils revalorisés ?

Mister Handi Grand Est veut favoriser l’inclusion des travailleurs handicapés








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  



Facebook