Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Actus de Monaco décembre 2014 - 3


Par Rédigé le 16/12/2014 (dernière modification le 16/12/2014)


Autour des jumeaux princiers

L'art d'être grand-père

Michael Wittstock, le père de la princesse Charlène, pratique l'art d'être grand-père avec bonheur et avait déjà commencé à l'évoquer avant la naissance des jumeaux princiers. Des magazines ont recueilli ses impressions en octobre dernier alors qu'il séjournait en Principauté, pour organiser un tournoi de boxe. "Je suis un grand-père comblé" confessait-il alors. Il se trouvait au Casino de Monte-Carlo pour présider la traditionnelle pesée des six boxeurs qui devaient combattre le lendemain, samedi 25 octobre,au Sporting d'été pour le Monte-Carlo Boxing Bonanza, cinquième édition. Ce vendredi 24 octobre à 11h, dans l'Atrium du Casino de Monte-Carlo. Il en a profité pour révéler qu'il était très fier d'annoncer que le 21 février 2015, il allait organiser le match de l'année, qui opposerait l'incroyable mi-lourd kazakh Gennady Golovkin à l'Anglais Martin Murray. Mais ce qui l'intéresse surtout, c'est son rôle de grand-père, il dit même que les petits-enfants arrivent "fast and furious"… Quatre en un an dont la double naissance qui était alors très attendue. Cette perspective le remplissait de joie. Il confiait alors que sa femme était décidée à être sur place au moment de la naissance. De son côté, il préférait rester en retrait et faire connaissance des bébés un peu plus tard, les voir entrouvrir les yeux et se présenter à eux. Il avait hâte de les découvrir. A la question de savoir quelles sont les valeurs essentielles à inculquer aux enfants d'aujourd'hui, il répondait qu'il en avait déjà parlé dans le discours qu'il avait prononcé le soir du mariage de sa fille. Et de les rappeler. Il croit au respect pour les anciens, qu'ils soient princes ou balayeurs. Il dit qu'il est un peu vieille école, ne s'en cache pas et pense que c'est la bonne voie. Naturellement, il n'a pas la prétention d'expliquer à LL.AA.SS. le Prince Albert et le Princesse Charlène comment ils doivent élever leurs enfants, mais il reste convaincu que la fermeté est toujours payante. Il a d'autres petits-enfants et ne veut aucune différence avec ceux qui sont d'essence princière. pour lui, les problèmes commencent le jour où on se met marquer des différences entre les enfants ou les petits-enfants. Il a toujours agi de cette manière. Lorsque sa fille était très jeune, il la réveillait tous les jours à 4h30 pour l'emmener à l'entraînement de natation. Ce n'était pas toujours facile, il s'efforçait d'être aussi présent avec ses fils qui jouaient au football. Pour lui, les enfants doivent tous avoir les mêmes chances. Il ne cache pas cependant que les jumeaux, on les connaît maintenant, il s'agit de Jacques et Gabriella, auront une vie très différente de celle de leurs cousins. Mais pas aux yeux de leur grand-père. Il dit que partout où le protocole l'exigera, il le respectera scrupuleusement, mais le reste du temps, ils seront traités comme leurs cousins. Il avoue avoir déjà ouvert un livret d'épargne pour les "grands", c'est-à-dire le fils de Sean, âgé de dix mois, qui vit en Afrique du Sud. Et la fille de Gareth, qui vit à Monaco, on a fêté récemment son premier anniversaire. Les enfants de la Princesse Charlène auront aussi le leur, avec la même somme. Il suppose qu'ils n'en auront sans doute jamais besoin… Mais il est bon qu'ils sachent qu'ils sont traités à égalité. 

La pâtisserie s'en mêle


Le Longitude Bar, au Méridien Beach Plaza, célèbre à sa façon la naissance des jumeaux princiers. Le chef pâtissier, Julien Beaulieu, a créé un duo de choux aux saveurs subtiles et aux couleurs délicates. Ces pâtisseries ont été offertes à LL.AA.SS. le Prince Albert et la Princesse Charlène, puis sont en vente au bar Longitude 7°26' jusqu'au 30 janvier prochain. Ceci au profit de la Fondation de la Princesse Charlène de Monaco consacrée à l'éducation et au développement de l'enfant par le sport. En ce qui concerne la saveur, ce sont des parfums chers à l'enfance avec un crémeux à la dragée et au chocolat blanc pour l'un, et un crémeux aux pétales de rose et à la marmelade pour l'autre. Les deux créations sont finement recouvertes d'une délicieuse pâte d'amande et nichées dans une feuille de chou en pâte d'amande pour la version garçon et dans une rose pour la version fille. Voilà qui nous ramène à ces bonnes vieilles images bien sympathiques que d'aucuns s'acharnent à vouloir faire disparaître au nom d'on ne sait quelle égalité ou parité! 
Pour ceux qui voudraient consommer sur place ce subtil duo de choux, accompagné d'une boisson chaude, il leur en coûtera 12€.
En outre, l'établissement traitera comme des petits princes tous les enfants qui séjourneront au Méridien Beach Plaza d'ici la fin janvier. Par ailleurs, les futures mamans pourront y organiser leur réception-cadeau pour bébé, avec pâtisseries, boissons non alcoolisées et décorations incluses. A partir de 75€ par personne.
L'hôtel lance aussi la fin de semaine "Babymoon" pour les futurs et jeunes parents, proposé à partir de 280€, pour se retrouver à deux dans un cadre romantique.








Rubriques thématiques | Les éphémérides quotidiennes | EUROPE | AFRIQUE | MOYEN-ORIENT | ASIE ET PACIFIQUE | AMÉRIQUES | AUSTRALIE ET OCÉANIE | A propos du site Le Podcast Journal





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  



Facebook