Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Découverte de la Chine


La Chine est un pays de plus de 5.000 ans d'histoire et possède l'un des plus importants et ancien patrimoine culturel du monde. Rétrospective sur ce pays coloré à la philosophie de Confucius.


The Pavillon Bend au lac de l'Ouest Hangzou en Chine. Photo (c) Tanguy Lepage.
The Pavillon Bend au lac de l'Ouest Hangzou en Chine. Photo (c) Tanguy Lepage.
chine_14.mp3 Chine.mp3  (715.71 Ko)

"Considérez sous toutes les faces, observez et cherchez à bien connaître ce qui s'offre à vos regards". Tels sont les mots de Confucius dans le "Livre des Sentences". Quoi de mieux que de se rendre directement dans un pays pour s'imprégner d'une culture? Nous allons aujourd'hui dans les lieux les plus visités de Chine, et nous nous intéressons aux trésors de ce pays qui possède une nature faite de rizières, de lacs, de montagnes qui entourent des villes aux centaines de grattes-ciel.

Le 22 novembre 1985, la Chine a adhéré à la convention pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel. Depuis le 1er août 2010, elle possède quarante patrimoines mondiaux dont six à Pékin qui place cette ville au rang de celle qui en possède le plus grand nombre au monde. En 2011, le président chinois Hu Jintao déclarait à l'issue d'une session du Chinese Communiste Party (COP): "L'Occident est puissant tandis que notre pays est faible". L'enjeu a été de développer une "culture puissante" avec une ouverture à l'international. Les expositions d'art chinois se sont multipliés au niveau mondial et en France par exemple, au musée du Louvre.


La Muraille de Chine

La Muraille de Chine. Photo prise par Sarah Barreiros.
La Muraille de Chine. Photo prise par Sarah Barreiros.
Venir en Chine, en tant que Français, est un véritable choc culturel et social. C'est un pays riche, et complexe de part l'étendue de son histoire ainsi que de sa philosophie de développement. Au-delà de la barrière de la langue, et de la vague idée que l'on pourrait avoir d'un pays refermé sur lui-même, avec l'utilisation de nos sites internet comme Facebook, Instagram, YouTube, Google, qui est proscrite, le plus marquant est l'ancienneté des monuments qui constituent son patrimoine culturel.

La Muraille de Chine est la plus grande et ancienne réalisation architecturale de l'histoire. Elle est inscrite depuis 1987 dans le patrimoine de l'UNESCO. Après les premières dynasties Xia, Shang et Zhou, elle est le véritable symbole de l'unification de la Chine. C'est l'empereur Quin Shi Huang fondateur de la dynastie Qing en 221 avant Jésus-Christ qui en décida la construction. Être au pied d'un des sites de départ de cette muraille, à Badaging, à Pékin, rend incroyable le fait de savoir qu'un tel monument a pu être conservé dans sa quasi-totalité, considérant le nombre de touristes présents (16 millions) tous les ans.

On y fait des randonnées, on y admire le paysage, avec une montée des marches difficile et raide. Sur le site, la température est basse et l'on s'imagine ce que vivaient les soldats Ming lorsqu'ils devaient monter la garde pendant des jours. La muraille a été construite sur un terrain stratégique pour que les soldats puissent attaquer et se défendre facilement. C'est un exemple de symbiose entre l'homme et la nature car sa construction se fond parfaitement entre les montagnes et plaines du Nord de l'empire du milieu. Il aura fallut plus de XX siècles pour achever la construction de cet édifice de 6.700 kilomètres visible depuis l'espace.

La Cité Interdite

La Cité Interdite. Photos et montage par Sarah Barreiros.
La Cité Interdite. Photos et montage par Sarah Barreiros.
Située en plein cœur de Pékin, avec dix millions de visiteurs par an, la Cité Interdite aux toits d'or et aux murs rougeâtres, est le palais impérial au sein de la cité impériale. Elle s'étend sur soixante-douze hectares et compte 9.999 pièces. Cette "prison dorée", interdite d'accès à la population d'époque, est faite de bois, de pierres de Jade, de marbre et abritait les empereurs des dynasties Ming et Qing. Elle fut construite de 1406 à 1420 sous la direction de l'empereur Yongle, fils de l'empereur Zhu Yuanzhang de la deuxième lignée des Ming.

Dans la civilisation chinoise, l'empereur fils du "Dieu Suprême" et représentant du ciel, est tout puissant. On ne pouvait lui adresser la parole que sous certaines conditions, et seul sa famille et ses serviteurs étaient autorisés à habiter au palais. De nos jours appelé "musée du palais", la cité est divisée en deux parties: la cour extérieure, où le souverain organisait des cérémonies dans la salle de l'harmonie suprême et la cour intérieure, comprenant entre autre le palais de la "pureté céleste" et le palais de la "tranquillité terrestre".

Chacune des salles sont gardées par un couple de "lions gardiens", signes de pouvoirs protecteurs. Le lion mâle pose sa patte sur une boule décorée pour représenter la suprématie de l'empereur sur le monde, tandis que le lion femelle retient un petit lion enjoué pour représenter la fertilité. Dans ces salles est exposé l'étendu de la richesse chinoise à travers des sculptures, des peintures, des objets en céramique, en bronze, en porcelaine ou des fresques, comme le "Mur des neuf Dragons" parmi les trois seules encore existantes en Chine.

Le lac de l'Ouest Hangzhou

Hangzhou est une ville située dans la province chinoise de Zhejiang à 200 kilomètres de Shanghai. Le lac de l'Ouest d'Hangzhou a été également inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2011. C'est le plus grand lac de Chine avec 15 km de circonférence et 3 km de diamètre.

Ce lac offre un panorama rempli de pureté à en couper le souffle qui nous permet de prendre conscience de ce que la nature, dans le monde a à offrir et pourquoi il est important de la préserver. Il reflète les idéaux bouddhistes importés en Chine de l'Inde tels que "la paix bouddhiste" et "la nature comme peintures", et a eu une influence majeure sur l'aménagement paysagé en Asie de l'Est. Ses chaussées, ses îles, ses ponts, ses temples, ses pagodes et ses vues bien définies ont été largement copiés sur la Chine, notamment dans le palais d'été de Pékin et au Japon.

Il est un témoignage d'une tradition culturelle très spécifique, des dynasties Tang et des Song qui est de montrer l'harmonie entre l'homme et la nature en améliorant le paysage pour créer des images d'une grande beauté. Il est l'attraction principale de la ville et fut capturé par les artistes, poètes et peintres depuis le IXe siècle jusqu'au XVIe siècle. Le lac et les paysages environnants sont bien entretenus. Aucun signe de négligence n'est détecté et les processus de détérioration semblent principalement contrôlés.

Ainsi, l'intégrité visuelle de la propriété est bien entretenue des trois côtés de la colline qui entoure le lac, qui semblent avoir été presque similaires au cours des 1.000 dernières années, compte tenu des changements urbains radicaux de la ville de Hangzhou au cours des 10 dernières années qui est passé d'une ville régionale à une métropole de huit millions de personnes. Les lignes d'horizon des bâtiments sont régies par de fortes réglementations municipales afin de maintenir les hauteurs qui pourraient avoir une incidence sur la ligne d'horizon du lac. Par exemple, depuis la pagode Baochu, la ville derrière ces collines est visible depuis le lac.


08/12/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Skier à Tsakhkadzor - 06/11/2018

Strasbourg mon amour - 12/02/2018

1 2 3 4 5 » ... 21