Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Des filtres pour la dédicace de "No Filter"


La blogueuse Caroline Receveur était à la librairie Kléber de Strasbourg le vendredi 13 octobre 2017 afin d’assurer la dédicace de son autobiographie "No Filter".


no_filter_filtre.mp3 Caroline Receveur.mp3  (1008.16 Ko)

La jolie Caroline, reine d’Instagram avec ses 2,3 millions de followers, a été connue en 2008 grâce à l’émission de télé-réalité "Secret Story". Forte de sa notoriété acquise, elle a créé son blog mode et voyages. En 2013, elle donna naissance à sa marque Wandertea, une gamme de thé ainsi que de produits détox. A l’aube de ses 30 ans, elle retranscrit sur papier ses joies, ses peines et ses précieux conseils.

Arrivée aux alentours de 17h30, les yeux rivés sur son iPhone, la blogueuse a foncé dans la Salle Blanche de la librairie, précédée par son attachée de presse. Pour y accéder également, vous deviez avoir sous le bras le saint Graal, son livre. Sinon, le vigile vous expliquait gentiment que vous ne pouviez pas entrer et vous invitait à faire demi-tour. A l’intérieur, il y avait plus d’une centaine de personnes, une population majoritairement féminine âgée de 15 à 20 ans. Elles étaient émerveillées, heureuses d’être présentes et de rencontrer leur modèle, leur "grande sœur".

La série de questions-réponses prévue avec la blogueuse n’a cependant pas eu lieu: son agent l’a annulée car sa protégée l'a évoquée sans son consentement. Qu’à cela ne tienne, l’ex-vedette de télé-réalité dédicacera son ouvrage pendant deux heures environ.

Dans la foule, les demoiselles la jugent "belle, très classe, petite en vrai". Elles apprécient sa gentillesse, et son joli sourire. Par contre, elles n’ont pas toutes apprécié de devoir payer pour la rencontrer. Toujours sous la surveillance de son agent, les demoiselles ont eu le droit à des selfies, des dédicaces personnalisées et pour l'anecdote, un CV lui a même été donné en mains propres. Les médias, eux, auront beaucoup de mal à obtenir un cliché.

Contrairement à celle donnée dans son livre, l’image de cette candidate devenue businesswoman semble dans la réalité, très bien protégée et filtrée.



21/10/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 18