Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Du pain ou des jeux, il faut choisir!

L'édito de la semaine


He bien, Emmanuel Macron l'a fait… ce seront les jeux, d’autant plus que l’équipe de France de football semble bien partie. Si en son temps le poète Juvénal dénonçait la volonté des empereurs romains d’occuper le peuple afin qu’il se tienne tranquille, il semble qu’aujourd’hui la stratégie sous des oripeaux différents, n’ait pas vraiment changé!


edito080718.mp3 Edito080718.mp3  (1.45 Mo)

Demain 9 juillet 2018, lors de ce rendez-vous que le président français veut désormais annuel, sorte de discours de l’état de la nation à la française, rien ne sera dit sur le pourtant très attendu "plan pauvreté". D’après l’Élysée, celui-ci ne serait pas complètement au point, alors que d’autres sources affirment que la ministre de la Santé a déclaré que cela dépendrait aussi de la présence en demi-finale des Bleus, le président s’étant engagé à se rendre en Russie en cas de victoire…

Les pauvres eux peuvent attendre. Ces mêmes pauvres qui regarderont le foot dans un même sentiment d’union nationale! Tu parles d’une union! L’indécence n’ayant d’ailleurs pas de limites, le président Macron avait l’intention de parler pauvreté sous les ors mi-royaux, mi-républicains - on ne sait plus très bien - du château de Versailles.

Et comme souvent les hasards du calendrier sont cruels, au même moment la presse publie le palmarès 2018 des plus grandes fortunes de France. On y apprend que le montant cumulé de ces 500 plus grandes fortunes a été multiplié par trois en dix ans, atteignant ainsi un record de 650 milliards d'euros. La fortune cumulée de ces Français les plus aisés représente ainsi près de 30% du PIB du pays en 2018, contre, il faut le préciser, 10% en 2009, c’est-à-dire juste après la crise financière. Surtout ce plafond de 650 milliards a progressé de 13% en un an, c’est-à-dire encore une fois, depuis que le président Macron est au pouvoir. Merci qui?

On ne s’étonnera donc pas de lire que la politique menée par le président français est estimée "injuste" par 71% et "inefficace" par 65% des Français interrogés lors d’un sondage. Cette opinion est d’ailleurs partagée par toutes les classes sociales, toujours d’après ce même sondage.

Toutefois, il est rassurant que quelques jours après avoir panthonéisé Simone Veil et avec elle tous les principes qu’elle a défendus tout au long de sa vie, le Conseil constitutionnel ait censuré le principe du "délit de solidarité" en décrétant qu’une aide désintéressée ne saurait être passible de poursuites au nom du "principe de fraternité". Quelques jours après que le Conseil européen eut accouché d’une souris sur les questions migratoires, le discours s’éclaircit donc en France. L’antinomique expression "délit de solidarité" doit laisser la place à l’évident principe de fraternité.

Enfin, à New York, à Tunis, à Mexico, des femmes ont été élues à la tête de ces grandes métropoles. Les trois n’ont évidemment pas le même profil, mais quoi que l’on puisse en penser, on peut parler d’une avancée. Affaire à suivre...


Les actus vidéos du 2 au 8 juillet 2018


08/07/2018










Retrouvez le Podcast Journal :