Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Et si le masculin ne l’emportait plus sur le féminin?


L’écriture inclusive… nécessaire innovation linguistique ou délire féministe? Ce nouveau type d’écriture, remettant en cause la règle grammaticale du masculin l’emportant sur le féminin au nom de l’égalité des sexes, suscite un vif débat.


Plusieurs siècles d’inégalité des sexes ont façonné la langue française. L’écriture inclusive remet en cause, au nom de l’égalité des sexes, la règle grammaticale du masculin l’emportant sur le féminin. Image du domaine public.
Plusieurs siècles d’inégalité des sexes ont façonné la langue française. L’écriture inclusive remet en cause, au nom de l’égalité des sexes, la règle grammaticale du masculin l’emportant sur le féminin. Image du domaine public.
ecriture_inclusive.mp3 Ecriture inclusive.mp3  (738.37 Ko)

Pour être inclusive, l’écriture doit suivre trois principes. Premier principe: accorder les métiers et les fonctions selon le genre. On devrait ainsi écrire une "pompière" pour une femme pompier. Le deuxième principe consiste à décliner le féminin et le masculin dans l’ordre alphabétique pour désigner un groupe de personnes. Par exemple, on devrait ainsi écrire "les agriculteurs et les agricultrices". Il est également possible de condenser, dans un seul mot, le masculin et le féminin, en insérant un "point médian" (apparaissant au même niveau qu’un trait d’union, mais sous forme de point) au milieu du mot afin d’entrecouper les deux genres. Enfin, l’écriture inclusive nécessite l’emploi de termes génériques. Aussi, il ne faudrait donc plus dire "les droits de l’homme", mais les "droits humains".

Recommandée par le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, l’écriture inclusive est-elle pour autant réellement une avancée dans la lutte pour l’égalité des sexes? Elle est accueillie avec beaucoup de scepticisme de la part de nombreux défenseurs de la langue française. Jugée absurde et illisible, elle rendrait compliqué l’apprentissage de la langue, à l’écrit comme à l’oral. En tout cas, l’écriture inclusive ne va pas en tant que telle réinstaurer une égalité réelle des sexes dans la société actuelle. A suivre.



16/10/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 18