Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Installation des crèches de Noël dans les mairies: une entrave à la laïcité?


Cette question divise en France. Pour certains il s'agit d'une tradition populaire et patrimoniale, pour d'autres c’est une entrave aux principes de laïcité. Qu’en est-il aujourd’hui?


Crèche de noël. Image du domaine public.
Crèche de noël. Image du domaine public.
creches_de_noel.mp3 Crèches de Noël.mp3  (805.3 Ko)

Jusqu’alors, la décision d’installer une crèche dans un lieu public était prise au cas par cas, au risque de créer parfois l’incompréhension. Mais avec Noël qui approche, il y avait urgence à se prononcer. En 2015, des décisions de justice contradictoires ont été rendues à propos des crèches: l’une pour la crèche du Conseil Général de Vendée a été autorisée, tandis qu'une autre à Melun a été refusée moins d’une semaine après, puis finalement conservée. Certains maires vont jusqu’à faire de la défense de leur crèche un combat politique, comme Robert Ménard (FN) à Béziers.

Cette polémique ressurgit à l’approche des fêtes entre les habitants, les maires et les fervents défenseurs de la laïcité. Chacun y va de ses propres arguments.

La loi du 9 décembre 1905 de séparation de l’Église et de l’État vient pourtant en poser le cadre. Le principe de laïcité inhérent à cette loi est même inscrit dans la constitution de 1958. Il convient donc de protéger l’expression de toutes les religions au sein de l’État républicain, même si l'installation temporaire de crèches catholiques est autorisé au sein des maisons communales.

A ce propos, le rapporteur d’État Aurélie Bretonneau s'est prononcée. Elle préconise leur autorisation sous trois conditions: que cette exposition soit "temporaire", qu’elle ne s’accompagne d’aucune manifestation de "prosélytisme religieux", et enfin qu’elle revête le "caractère d’une manifestation culturelle ou au moins festive".

Un Conseil d’État qui prône "l’apaisement", nul doute que cette décision tend à favoriser l'esprit du "mieux vivre ensemble".



17/12/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Noël avant l'heure - 14/11/2017

Divorcer sans juge - 29/05/2017

1 2 3 4 5 » ... 16





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :