Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

L’Île de Versailles de Nantes se refait une beauté!


Par Morgane Albaret-Morin Rédigé le 13/04/2019 (dernière modification le 12/04/2019)

Fermé au public le temps des travaux entre le 7 janvier et le 1er avril 2019, le jardin japonais nantais rouvre ses portes pour le plus grand plaisir de tous. Création d’une cascade, nouvelles expositions à la Maison de l’Erdre et bien plus encore, les adeptes du lieu comme les touristes de passage ne sont pas déçus.


Le jardin japonais de l'Île de Versailles (c) Christopher Guillou
Le jardin japonais de l'Île de Versailles (c) Christopher Guillou
Inspiré de l’habitat traditionnel japonais, la visite du lieu s’articule autour de trois grandes constructions: la Maison de l’Erdre, la capitainerie, et l’ancien restaurant la Cocotte en Verre. Bien loin de la superficie du célèbre jardin oriental de Maulévrier (le plus vaste d’Europe), c’est néanmoins sur les bords de l’Erdre que s’est transformée en jardin japonais la petite île jadis marécageuse.

Quelles sont ses origines?

En 1832, suite a la construction du canal de Nantes à Brest, l'île est une véritable petite ville dans la ville. Pendant plus d'un siècle, elle est le lieu d'une intense activité économique artisanale: blanchisseries, tanneries, menuiseries et pêcheries prennent place sur les quais de l'Erdre. En raison de l'essor du commerce ferroviaire et routier, toutes ces activités vont péricliter à partir des années 1950 et l'île de Versailles va peu à peu être délaissée. Rachetée en 1983 par la ville de Nantes, elle va lancer un appel d'idée pour réaménager les lieux. En 1986, le maire de l’époque, Michel Chauty, prend l’initiative d’aménager l’île sur le thème du Japon.

Mais pourquoi le Japon?

Pour Fabrice Jeanneteau, responsable des animations du jardin oriental de Maulévrier, ces deux jardins découlent de l’influence du japonisme, très en vogue à la fin du XIXe siècle et grand symbole d’opulence. Cependant, Louis Soullard, paysagiste, prévient: le lieu se veut exotique et japonisant, très inspiré de l’Erdre, mais néanmoins très loin du "vrai" jardin japonais. Il est à noter aussi que l’idée de création d’un jardin exotique a émergé notamment grâce à la richesse de la faune et flore présente sur place (nénuphars, etc.).

Un jardin écologique

La Maison de l’Erdre, lieu clé du jardin de l’île de Versailles, est consacrée aux écosystèmes de la rivière qui la borde. Faune, flore, tous les sujets écologiques du quartier sont abordés lors des différentes expositions proposées tout au long de l’année. Les plus jeunes ont eux aussi droit à leur éducation responsable: Pierre-Emmanuel Choimet, animateur sur l’île, reçoit des classes d’enfants tous les matins afin de les sensibiliser à l’écologie du quartier. En effet, situé en plein centre ville de Nantes, le jardin est l’un des poumons de la ville et redonne quelques couleurs à la grisaille citadine.

Un lieu de détente et de convivialité

A l’occasion de la réouverture du lieu et toujours dans cette démarche humanitaire et éco-friendly, la Cocotte en Verre, quelques peu laissée à l’abandon depuis des années, se réhabilite en restaurant de quartier participatif et s’offre également un coup de jeune: c’est désormais à la Cocotte Solidaire que pourront se rencontrer les habitants du quartier autour d’un repas servis à des tarifs libres.


l__iledeversaillesserefaitunebeaute.m4a L'iledeversaillesserefaitunebeauté.m4a  (4.47 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



Facebook