Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Le concours Miss France toucherait-il à sa fin ?


Par Ophélie Duriez Rédigé le 29/12/2019 (dernière modification le 24/12/2019)

Le 30 novembre le présentateur de l'émission On N'est Pas Couchés, Laurent Ruquier, appelle à boycotter l'élection Miss France. Quelques jours plus tard, ce dernier affirme sur les réseaux sociaux qu'il s'agissait en fin de compte d'une blague. Trop tard pour les internautes, le débat est lancé.


"le concours a encore réuni, cette année, plus de 6,8 millions de téléspectateurs." (c) service communication ville d'Alès - Alès Agglomération
"le concours a encore réuni, cette année, plus de 6,8 millions de téléspectateurs." (c) service communication ville d'Alès - Alès Agglomération
A l'ère où les femmes s'affirment et affirment leurs droits, les élections de Miss soulèvent de plus en plus de questions. Notamment celle-ci: Peut-on être Miss et féministe? Tous les ans, à l'approche du concours Miss France, cette interrogation refait surface.

Cette année, pourtant, cette dernière a pris une autre tournure, après la déclaration de Laurent Ruquier : "justement, puisqu'il faut arrêter de regarder des femmes comme des objets, cesser de les juger sur leur physique et systématiquement privilégier les plus jolies, je lance un appel :boycottons cette année l'élection de Miss France !" avant de rajouter "il faut être logique : si on veut être féministe, on doit boycotter aujourd'hui le concours des Miss France. Ça serait un bon début". Un appel qui semble, à première vue, ressembler à tout sauf à une blague. Et pourtant c'est bien ce qu'à préciser le présentateur quelques jours plus tard, mettant l'accent sur le manque d'humour au second degré des Français. Rétraction ou véritable stratégie pour faire grimper les audiences, toujours est-il qu'il a lancé les débats.

Etre Miss pour être bien dans son corps et bien dans sa tête...

Les premières à réagir ont été les membres du comité, toutes ont mis un point d'honneur à redéfinir les termes du féminisme. Pour Camille Cerf, l'égalité homme/ femme n'a rien à faire "dans le questionnement de la légitimité du concours", pour Sylvie Tellier "l semble qu'il se trompe de combat" et pour Vaïmalama Chaves, Miss France 2019 "Participer à Miss France est un choix, c'est l'expression de la liberté de choisir, du droit de s'exprimer de chaque candidate à l'élection". Car oui être féministe c'est avoir le choix et empêcher des jeunes femmes de faire telle ou telle chose, c'est plutôt contraire non?

Autre argument qui vient corroborer ces derniers éléments, chaque Miss a le droit à la parole. En effet, grâce à leur titre elles font entendre leur voix, défendent des projets qui leur tiennent à cœur. L'une des causes principales du comité est d'ailleurs de lutter contre les violences faites aux femmes. En 2017 le programme en a même profité pour diffuser ce message devant plus de 7 millions de téléspectateurs. Nulle autre n'aurait eu la possibilité d'en faire autant. Selon la sociologue et chercheuse associée aux laboratoires Dysolab et CETAPS, Camille Couvry, l'élection est avant tout un moyen de "gagner confiance en soi"et "un levier pour mieux assumer le regard des autres, et mieux gérer leurs interactions".

Mais alors féministe ou anti-féministe Miss France?

Plusieurs associations tels que ''Osez le féminisme'' se sont exprimées sur le sujet. La présidente du département des Bouches-du-Rhône, Marie-Paul Grossetete a récemment déclaré que le concours était "ringard et sexiste". Cette dernière en a profité pour dénoncer la mairie de Marseille, qui a accordé une subvention de 150.000 € pour l'organisation de l'élection. Ce qui dérange le plus ? Les normes imposées pour pouvoir y participer. En effet, les candidates mesurant moins de 1,70 m, handicapées ou âgées de plus de 25 ans sont exclues. Le concours impose donc une certaine catégorie de femmes, discriminant de ce fait une majeure partie de la société. Conséquences, selon l'association, de nombreuses jeunes filles grandissent avec cette idée que la femme parfaite est grande, jeune et mince, nourrissant ainsi des complexes.

Au vue des éléments apportés pour chacun des deux camps, il s'avère difficile de trancher pour l'un plus que pour l'autre. Une chose est sûre, le concours a encore réuni, cette année, plus de 6,8 millions de téléspectateurs. Le programme Miss France est donc loin de toucher à sa fin, il a encore assurément de beaux jours devant lui.
19___miss_france.m4a 19 . Miss France.m4a  (3.39 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



Facebook