Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
Média d'information international diffusé en podcast 🎙️
Facebook
Twitter
Instagram
Newsletter
 

"Méthode de cuisine à l’usage des personnes intelligentes"


Par Rédigé le 10/01/2022 (dernière modification le 10/01/2022)

Sous ce titre, Les Belles Lettres ont réédité en novembre dernier le livre de cuisine de Marie Delcourt paru en 1947 à Bruxelles, réimprimé à plusieurs reprises et finalement devenu introuvable.


"Méthode de cuisine à l’usage des personnes intelligentes"
Marie Delcourt n’est pas une cuisinière professionnelle, c’est avant tout une helléniste distinguée de nationalité belge. A son actif on peut citer quelques titres de ses publications, Œdipe ou la légende du conquérant, Hermaphrodite, mythes et rites de la bisexualité dans l’Antiquité classique, Légendes et cultes de héros en Grèce, Stérilités mystérieuses et naissances maléfiques dans l’Antiquité classique ou Les grands sanctuaires de la Grèce. C'est également à elle que l'on doit la traduction et l’édition du Théâtre complet d’Euripide parue en octobre 1963 dans la Bibliothèque de la Pléiade.

Elle était par ailleurs l’épouse d’Alexis Curvers, écrivain belge dont l’oeuvre fut couronnée en 1960 par le prix littéraire Prince Pierre de Monaco, il était son cadet de 15 ans et avait été son étudiant.... Tout habituée qu’elle fût à la fréquentation des dieux et des héros de la Grèce antique, il lui fallait bien quand même cuisiner chaque jour et de plus pendant la Seconde Guerre et au sortir de cette dernière, quand cet exercice était des plus difficiles… On comprend donc qu’en excellente pédagogue qu’elle était, doublée d’une féministe militante, elle ait souhaité donner des conseils judicieux et faciliter la vie des femmes, même si cette "Méthode de cuisine à l’usage des personnes intelligentes" s’adresse aussi aux hommes... Il ne faut en aucun cas s’attendre à des recettes extraordinaires mais à du bon sens. "On fait un clafoutis parce qu’on a précisément tout ce qu’il faut pour le confectionner. On sert des  bouchées à la  reine parce que c’est justement ce jour-là que le pâtissier a des croûtes fraîches et qu’il reste un morceau de poule trop insignifiant pour être resservi autrement" ou "Supposez que vous soyez un ménage de deux personnes et qu’il vous arrive un gros lièvre. Invitez deux ou trois amis – ils ne se feront pas prier – à venir avec vous manger le râble, et, avec tout le reste, faites une  terrine. Elle vous demandera deux heures d’un travail assommant, puis autant pour la cuisson, qu’il faudra quelque peu surveiller, mais elle vous donnera le plat de résistance pour trois ou quatre repas et une ressource appréciable en cas de visite imprévue" ou bien encore "Et ayez la coquetterie de renouveler l’aspect de tout ce que vous resservez: une soupe réchauffée prend une jeunesse et une physionomie nouvelles sous un abondant semis de persil ou de cerfeuil ou de cresson alénois" suggère-t-elle.

Malika Bastin dans son "Marie Delcourt, la "dame blanche et la philologue" paru aux Belles Lettres, en 2020, indique que l’ouvrage n’a pas pour but "de transformer les "personnes intelligentes" en cordons bleus, mais de les libérer de l’esclavage des repas domestiques quotidiens". Dans une préface écrite en 1985, Alexis Cuvers écrivait "Marie Delcourt a composé ce manuel de survie à l’usage des ménagères (femmes et hommes), qui quotidiennement après une journée harassante, souhaitent triompher de l’épreuve de la cuisine familiale: faire plaisir à tout le monde avec les moyens du bord et dans un temps imparti".

La presse n’a pas ménagé ses éloges pour la réédition de cet ouvrage de quelque 330 pages réparties en une trentaine de chapitres passant en revue toutes les questions culinaires.... Tel Le Figaro Littéraire du 16 décembre dernier "Le bon sens de l'auteur dont le style nous restitue la voix et la personnalité est galvanisant. Guidé par elle, on brûle de passer aux exercices pratiques. Un régal".
Dans La chouette, le blog des Belles Lettres du 23 novembre dernier, on peut lire ce charmant commentaire "Comment cuisiner vite et bien lorsqu’on a des Grecs à traduire? Les astuces de Marie Delcourt, femme savante".

Elle était née à Ixelles près de Bruxelles le 18 novembre 1891. Après des études de philologie classique à l’Université de Liège, complétées par deux ans à La Sorbonne, elle enseigne d’abord à l'Institut supérieur des demoiselles de la ville puis à partir de 1929 elle est chargée de cours à l’Université, première femme à occuper ce poste.
Elle s'y fait très vite remarquer et au-delà des frontières de son pays, par la qualité de ses travaux sur le monde hellénique. Par ailleurs, elle ne cessera de militer au sein d’associations féministes en faveur de l’éducation des filles, du vote des femmes ou de l’égalité salariale. Outre ses traductions des tragiques grecs, on lui doit celles de L'Utopie de Thomas More et de La correspondance d’Érasme. Elle écrit de nombreuses chroniques principalement dans le quotidien Le Soir. Marie Delcourt a été en relation avec le monde littéraire belge mais aussi français, et allemand, elle a fréquenté notamment Paul Claudel, André Gide ou Jean Paulhan. Elle est morte le 11 février 1979.
rue_des_jeux_38.m4a "Méthode de cuisine à l’usage des personnes intelligentes".m4a  (2.59 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | ÉDUCATION | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | JEUNES | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR





Recherche



Les derniers articles