Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Jean-Marc Gros

Pourquoi la mémoire s'ingénie-t-elle à déformer la réalité?

Vos articles dans votre Podcast Journal


Des études récentes démontrent que la mémoire nous joue de drôles de tours, sans pour autant souffrir de problèmes particuliers, comme la maladie d'Alzheimer ou des troubles associés à des lésions cérébrales.


Des études récentes démontrent que la mémoire nous joue de drôles de tours, sans pour autant souffrir de problèmes particuliers, comme la maladie d'Alzheimer ou des troubles associés à des lésions cérébrales.

Aucune personne ne peut restituer avec exactitude un événement qui lui est arrivé sans qu'elle le transforme d'une manière ou d'une autre. Freud, en son temps, parlait déjà des faux souvenirs. Il pensait qu'un individu qui avait souffert d'un événement traumatisant cherchait inconsciemment à remplacer la réalité par une fausse mémoire qui lui servait d'écran. Ainsi, il pouvait construire sa personnalité à partir de ce faux souvenir.

Des études menées à l'université de Genève par le Professeur en psychologie Martial Van Der Linden et son collègue Arnaud D'Argembeau révèlent que notre mémoire nous restitue les souvenirs d'événements personnels d'une manière bien plus édulcorée qu'il n'y parait. À l'issue de leurs expériences, ils sont arrivés à la conclusion suivante :

- Les personnes optimistes et en bonne santé psychiques préféraient se remémorer les bons moments de leur existence tout en rajoutant des fioritures à l'événement pour mieux les valoriser.

- Les personnes dépressives se souvenaient davantage des moments difficiles, donnant un maximum de détails sur les événements tragiques qui leur étaient arrivés.

La conclusion de cette étude révèle qu'un individu, lorsqu'il est amené à restituer des souvenirs de son passé, il le fait en confortant l'image qu'il se fait de lui. En d'autres termes, une personne optimiste restituera ses souvenirs avec des scènes héroïques tandis qu'une personne dépressive aura tendance à se positionner comme victime.

En fait, notre cerveau aime à restituer nos souvenirs en fonction de notre état d'esprit. Ces souvenirs aident un individu à construire sa personnalité et à créer son devenir.

C'est un peu comme si tous les souvenirs n'étaient que de la pure fiction et que cette fiction serve à promouvoir une réalité plus adaptée. Cela soulève évidemment d'autres problématiques, comme de savoir ce qu'est la réalité.

Finalement, nous pourrions nous interroger sur la qualité de notre cerveau, et penser qu'il ne fonctionne pas vraiment bien. D'un autre point de vue, nous pouvons lui reconnaître une parfaite intelligence. Dans ce cas, l'idée qu'il travestisse nos souvenirs n'a d'intérêt que pour nous protéger des souvenirs trop douloureux. Ainsi, notre cerveau nous préserve des souffrances psychologiques et émotionnelles de façon à ce qu'elles n'interfèrent pas avec le quotidien. Il nous est alors possible de repartir sur des bases positives.

Néanmoins, on peut se demander si de garder un souvenir inconscient et douloureux ne risque pas nous faire subir un retour de manivelle ?

Toutes ces questions restent à élucider. La science et la psychologie se croisent et s'apportent des solutions mutuelles.

etudes_memoire.mp3 Etudes_memoire.mp3  (436.86 Ko)


30/04/2011


Tags : mémoire


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Noël avant l'heure - 14/11/2017

Divorcer sans juge - 29/05/2017

1 2 3 4 5 » ... 16





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :