Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Une cure prétox


C’est au lendemain de Noël, durant la période "des bonnes résolutions" qu'il est de coutume d’entamer une petite cure détox. Cette année la prétox nous guidera en préparant notre esprit et notre organisme aux fêtes de fin d'année.


Purifier son organsime

Illustration. Image du domaine public.
Illustration. Image du domaine public.
pretox.mp3 Prétox.mp3  (175.38 Ko)

Très bien, mais comment faire pour éviter de détraquer la petite machine qui nous sert de corps? C’est ce que les Britanniques appellent la prétox. Au lieu de guérir le mal déjà fait ils préviennent ces effets. Pour cela purifier son organisme et préserver son esprit deviennent un duo gagnant.

Si une ligne de conduite est à suivre c’est celle de la purification de sa machine telle une vidange chez le mécanicien. Au menu: tisanes home-made (comme diraient les Anglais) à base de gingembre, curcuma et citron, légumes et fruits de saison tels que la pomme, le kaki, les courges, les navets et les céréales complètes. Julie Demarquez, naturopathe, nutritionniste au pays basque nous éclaire sur le sujet: "Préparer les fêtes à l’abondance n’est bien sûr pas mauvais, l’idée est de soulager le corps des 3 S: sur-alimentation, sédentarité, stress. La durée est de 1 à 3 semaines".
La réduction alimentaire permet de limiter l’apport de toxines exogènes à l’organisme, de le soulager dans son travail de digestion et donc de libérer de l’énergie pour la gestion des "vieilles" toxines qui vont être déstockées et remises en circulation.
Concrètement en quoi cela consiste-t-il? "Cela dépend vraiment de chacun, de l’origine de sa toxémie, de son niveau de consommation initiale en tel ou tel aliment, de ce dont il se sent capable, de son énergie vitale du moment", nous indique Julie.

Idéalement, il faudra:
renforcer sa consommation de légumes cuits (à chaque repas) et crus (au moins une fois par jour);
ne pas hésiter à les assaisonner de bonnes huiles (colza, lin, cameline, noix…) riches en omega 3 et les agrémenter de graines germées ou oléagineuses (tournesol, sésame, courge);
renforcer sa consommation de légumineuses;
renforcer sa consommation d’aliments oléagineux: olives, noix de toutes sortes, graines… (sauf les arachides);
ne pas oublier les fruits;
boire de l’eau, des tisanes, des jus de légumes frais;
réduire sa consommation d’aliments carnés;
limiter ou éviter les aliments contenant du gluten qui crée une colle dans le système digestif ralentissant considérablement la digestion et agressant les muqueuses (d’une manière générale, même si on n’est pas intolérant, il est bon de limiter les apports d’aliments en contenant et d’éduquer nos enfants à consommer autre chose que des pâtes et du pain);
réduire sa consommation de produits laitiers (si on en consomme, privilégier les vieux fromages à pâtes durs qui "puent"...);
limiter, voire éviter les aliments gras type charcuterie, viande, fromage et surtout plats industriels du commerce;
de la même façon fuir les aliments contenant du sucre ajouté (desserts du commerce, pâtisseries, sodas...);
stop à l’alcool, le tabac, le café…

L’activité physique est le seul moyen qui permet de stimuler tous les émonctoires (les organes d’élimination: foie et intestins, reins, peau, poumons). Elle maintient en mouvement les liquides de l’organisme, et permet le cheminement des toxines vers les émonctoires. Par ailleurs l’activité physique est un moyen indéniable de réguler le système nerveux et de lutter contre le stress

Le sommeil est le repos le plus important. Il faut veiller à sa quantité et sa qualité. Un critère: se réveiller en forme, reposé. Pourquoi ne pas ajouter quand cela est possible une petite sieste (de 20 minutes maximum) en début d’après-midi?

Préparer son esprit

L'objectif de la prétox n'étant pas d’entraîner une frustration. Se priver avant de lâcher complètement prise pendant les fêtes et finir par une cure détox n'est pas la solution. Les montagnes russes, ce n'est pas pour aujourd'hui! Julie nous explique: "on ne va pas non plus s’empêcher les plaisirs de la fête, de la convivialité et des mets et boissons qui accompagnent tout cela". Non, pour elle la clef est de manger de tout mais en conscience, dans le respect de ses sensations alimentaires et en dégustant! Pendant les fêtes elle nous conseille de consommer de tout, en plus petite quantité que d’habitude.

Sous ce mot tendanciel se cache donc une réelle ligne de conduite psychique. Grâce à un comportement basé sur la modération et l’appréciation raisonnable des bonnes choses, il est jouissif de profiter pleinement et simplement de l’esprit de la fête. La prétox vient donc signaler un état nouveau de la société: plus sage et modéré.



26/12/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15






Dans nos blogs :

L’ibis chauve renaît en Espagne

Les 10, 11 et 12 janvier 2018, 38 ibis chauves, Geronticus eremita, ont été libérés afin de renforcer la population sédentaire de la région...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: rossignol, rotengle, roussette... Rossignol...



Le Podcast Journal sur :