Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Burkina : des volontaires pour lutter contre le terrorisme


Par Rédigé le 08/02/2020 (dernière modification le 31/01/2020)

Depuis fin 2015, le Burkina Faso est en proie aux attaques terroristes. Dans ses recherches de lutte contre ce phénomène, une loi vient d’être votée à l’assemblée nationale permettant le recrutement de Volontaires (civils) pour la défense de la patrie.


Les députés votant le projet de loi. (c) Assemblée nationale du Burkina
Les députés votant le projet de loi. (c) Assemblée nationale du Burkina
Le gouvernement a décidé de joindre l’engagement de son armée à celui des populations. Les parlementaires ont voté à l’unanimité ce 21 janvier, le projet de loi portant institution de volontaires pour la Patrie.

Le VDP aura pour mission de contribuer au besoin par la force des armes, à la défense et à la protection des personnes et des biens de son village ou de son secteur de résidence. Le VDP devra entre autres faire preuve de patriotisme, de loyauté, d’esprit de sacrifice pouvant aller jusqu’au sacrifice suprême.

Le VDP bénéficiera d’une couverture sanitaire en cas de blessure dans l’exécution de son mandat. En outre, il lui sera attribué une prime forfaitaire unique en cas d’invalidité permanente. Cependant, selon les dispositions de l’article 9 de la loi, le volontaire n’aura pas des droits à la retraite car étant bénéficiaire d’une formation et d’un équipement spécifique.

Une mission juridiquement encadrée par un contrat entre le volontaire et l’Etat, d’une année renouvelable. Les volontaires seront sous la tutelle du ministère de la Défense.

Une formation préalable de 14 jours

L’opérationnalisation du Volontaire pour la défense de la patrie intervient dès l’entrée en vigueur de la loi. Dans le souci de ne pas en faire "de la chair à canon", il est prévu un apprentissage initial à la manipulation des armes et à la discipline. Une formation qui sera continue sur les terrains d’opérations. "Nous voulons éviter que ces volontaires soient des milices" a déclaré le ministre de la Défense Chérif Sy.

Le recrutement des VDP se fait au niveau du village ou du secteur de résidence du volontaire conditionné à l’approbation des populations locales et en assemblée générale. Certains observateurs voient en cette loi, une manière subtile de légaliser l’existence des groupes d’autodéfense kolwéogo dont les pratiques étaient décriées.

 

loi_vdp.mp3 Loi VDP.mp3  (3.14 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      



Facebook