Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

La "danse coutumière" conquiert les quartiers populaires


La danse "Namoungny Faré" continue d’émerveiller la nouvelle génération en Guinée.


L'artiste humoriste Fouyan dans le clip "Namoungny Faré" en feat avec le rappeur Singleton. Photo (c) artistes
L'artiste humoriste Fouyan dans le clip "Namoungny Faré" en feat avec le rappeur Singleton. Photo (c) artistes
rec004.mp3 Danse Guinée.mp3  (449.22 Ko)

Elle est apparue vers 2010 sous l’appellation "Faré Gna-khi" (mauvaise danse en langue Soussou) du fait que les danseuses aimaient se déshabiller pour susciter des ovations de la foule. Sous de vives critiques, elle a changé de nom pour devenir le "Namoungny Faré" (danse coutumière). Inspirée désormais de cette dernière que les anciens adaptaient au théâtre la veille d’un mariage pour inculquer à la nouvelle mariée les bonnes habitudes de la femme au foyer. Aujourd’hui, le "Namoungny Faré" est excellemment pratiqué dans les quartiers populaires de Conakry. Reprise par les jeunes, cette danse s’est développée dans les milieux à forte concentration Soussou, comme Matam, Gbessia, Bonfi, y compris la commune de Kaloum, le centre administratif. De jour comme de nuit, elle est vécue et pratiquée dans les "show de la rue" ou à l’occasion des cérémonies ou de retrouvailles.

Pour la propulser haut, des associations, des groupes de danse ont vu le jour un peu partout à Conakry. "Avant Namoungny Faré d’abord, c’était Faré Ngna-khi. Mais vu que les enfants dansaient n’importe comment en se déshabillant, on a jugé nécessaire de la réorganiser pour la mettre en valeur", a déclaré l’artiste humoriste Fouyan. Dj Kader, leader du groupe Mokè Bombon (aujourd’hui Guinée Création), a pensé à créer l’école de la danse "Namoungny Faré", sis au quartier Soumanbossia, dans la commune de Ratoma. Ces organisations visent à rassembler les jeunes en faveur de épanouissement de la culture du pays. Cependant, les promoteurs de cette danse ne sont pas soutenus par les autorités culturelles du pays, regrette Dj Kader.

Vu l’influence de ce mouvement culturel en Guinée, plusieurs artistes y compris ceux de la musique urbaine, ont adopté le "Namoungny Faré" dans leurs clips.



09/08/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 18