Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Le Podcast Edito – Le mariage pour tous interroge la société française


Rédigé le 21/04/2013 (dernière modification le 21/04/2013)

Agressions homophobes, radicalisation des opposants et débats d’une rare violence à l’Assemblée nationale: autant d’indicateurs sur le fait que le projet de loi sur le "mariage pour tous" sert d’étayage à d’autres interrogations, plus lancinantes et plus enfouies, qui traversent la société française.


Le Podcast Edito – Le mariage pour tous interroge la société française
podcastmariagetous.mp3 Podcastmariagetous.mp3  (1.96 Mo)

Vus de Madrid, de Londres ou d’Ottawa, les multiples violences dans les manifestations publiques et les débats véhéments au sein de l’Assemblée nationale qui émaillent le déroulement des travaux parlementaires sur le projet de "mariage pour tous" semblent incompréhensibles. Ce constat ne peut que renforcer une idée: quelque chose d’autre, de plus essentiel, de plus enfoui sinon d’archaïque, se joue avec le vote de cette loi.

Nous avions déjà eu l’occasion d’esquisser dans un précédent éditorial l’hypothèse d’une signification inconsciente, susceptible d’être donnée, bien au-delà du projet lui-même, à ces batailles de rue autour de la jouissance et de la culpabilité (cliquez ici pour le lire). Peut-être que les opposants tout comme les partisans de cette législation se rejoignent, sans le deviner, pour en fustiger l’impasse du point de vue psychique. L’ouverture du mariage aux gays signe pour les premiers les ratages d’un canevas externe de l’hétérosexualité tout en montrant aux seconds l’illusion d’un dénouement heureux à leur propre orientation sexuelle.

Que manque-t-il à la France pour savoir qui elle est?

La perspective offerte par l’union de deux hommes ou de deux femmes ne saurait en tout cas nourrir et éclairer à elle seule tant de radicalisation et de haine projetée. S’il s’agit bien, comme nous l’avions exposé, d’une remise en cause d’un postulat sexuel doublement millénaire et socialement construit sous l’influence de l’Église catholique, les débordements traduisent surtout un état de confusion identitaire, probablement annonciateur d’une mutation en cours de la société française. Manquerait-il à la France une movida à l’espagnole, une Wiedervereinigung à l’allemande (réunification) ou un thatcherism à l’anglaise, un de ces grands sauts historiques pour trouver – enfin – qui elle est?

Il appert que la gauche et la droite classiques ne sont pas en mesure de répondre, pour le moment, aux interrogations latentes de l’Hexagone. En témoigne le déplacement du centre de gravité politique vers l’extrême droite – le profil des jeunes se réclamant sans complexe de Marine le Pen est étonnamment "commun" – qui s'accompagne d'une tentative de la gauche – laquelle semble avorter avec François Hollande – d’entrer dans une sociale démocratie moderne. La popularité pérenne d’un ministre comme Manuel Valls, le plus à droite des ministres de gauche, popularité que ne sauraient entamer les incidents lors des manifestations évoquées précédemment, confirme ce mouvement. Cette polarité sera la clef des élections présidentielles de 2017.









Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

30 ans déjà - 10/11/2019

Record battu ! - 20/10/2019

Les mauvais élèves - 13/10/2019

Changer le monde - 22/09/2019

Vive la rentrée! - 01/09/2019

Toujours en vacances - 18/08/2019

1 2 3 4 5 » ... 47

ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  



Facebook