Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Salon de l’habitat à Dijon: la nécessité d’un renouvellement?


Du 10 au 13 février 2017, le Parc des Expositions de Dijon a accueilli le salon de l’habitat. Pas moins de 200 exposants étaient présents pour exposer leur savoir-faire et offrir leurs conseils aux visiteurs.


Des salons en perdition?

Le stand de l'entreprise Moyse peu après l'ouverture du salon. Photo (c) Edyth Bonnotte.
Le stand de l'entreprise Moyse peu après l'ouverture du salon. Photo (c) Edyth Bonnotte.
salon_habitat_dijon_1.mp3 Salon habitat Dijon.mp3  (511.22 Ko)

Rendez-vous incontournable pour celles et ceux qui souhaitent concrétiser leurs projets de construction, d’aménagement ou de rénovation, le salon de l’habitat de Dijon s’est tenu du 10 au 13 février 2017 au Parc des Expositions. Et si l’édition de cette année était marquée par un développement du pôle immobilier, pas moins de 200 exposants issus de l’ensemble des secteurs de l’habitat étaient présents. Évènement majeur pour la communication des entreprises, le salon de l’habitat semble néanmoins connaître un ralentissement.

Après le 36e salon de l’habitat de Dole qui s’est tenu du 27 au 30 janvier dernier, de nombreux professionnels constatent une baisse de fréquentation. Selon Edyth Bonnotte, commerciale au sein du groupe Moyse, plusieurs facteurs sont à prendre en compte. En effet, même si les taux sont bas les gens sont plus réticents et préfèrent avoir vendu leur bien avant de s’engager sur un nouveau projet. Les élections présidentielles peuvent également influencer certaines personnes qui veulent placer de l’argent dans l’immobilier pour faire du locatif. Et enfin, l’ère d’internet qui a vieillit le concept du salon. Il est d’autant plus difficile de faire venir les gens lorsque ceux-ci doivent payer pour entrer (5,30€ l’entrée). Selon Edyth Bonnotte, "une autre forme devra se mettre en place dans les années à venir".



17/02/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Taxi-moto en Guinée - 06/05/2018

L'année du chien - 28/02/2018

Noël avant l'heure - 14/11/2017

1 2 3 4 5 » ... 17






Dans nos blogs :

Tereza Kesovija sa carrière française à l'honneur (suite)

Depuis le 16 février 2018, il est possible pour les fans, les collectionneurs de posséder en digital les premières chansons de Tereza...

Le taureau rescapé aura une vie princière

Merry (son nom est la contraction de Meghan et Harry), est le cadeau offert au jeune couple dont le mariage fait la Une de tous les médias...



Retrouvez le Podcast Journal :