Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Abidjan: vols et agressions à la veille des fêtes de fin d'année


Dans la capitale ivoirienne, l’approche des fêtes de fin d’année rime avec vols et agressions. Téléphones portables, sacs à main, bijoux, sont les objets les plus prisés. Les victimes de ces quidams ne se comptent plus et les populations n’hésitent pas à rendre justice.


Le voleur est arrêté. Photo (c) F. Koffi
Le voleur est arrêté. Photo (c) F. Koffi
vols_et_agressions___fleur_koffi_1.mp3 Agressions Abidjan.mp3  (1.82 Mo)

Dans certains quartiers d’Abidjan, Il n’est pas rare d’entendre des personnes crier "au voleur". Mais à l’approche du mois de décembre, ces agressions deviennent de plus en plus fréquentes.

Obou Orphélia, jeune adolescente en a fait les frais. Elle raconte sa mésaventure.‘’j’étais à la maison en train de jouer avec mon téléphone, puis j’ai vu trois jeunes qui sont venus vers moi. L’un d’entre eux m’a demandé mon nom. Pendant que je répondais, un à taper mon bras, faisant tomber mon téléphone. Il l’a pris et il s’est enfui. Puis j’ai commencé à crier au voleur. Les gens sont venus, ils ont mis la main sur deux d’entre eux, mais le troisième a pu s’enfuir avec le téléphone’’.

Un fait qui n’est pas isolé, car les agressions se sont multipliés ces derniers jours, relate Kouassi Jacques, riverain du quartier Maroc à Yopougon.
"C’est la 5e agression en moins d’un mois dans le quartier, on n’est plus serein. On ne sait même plus où aller. Même les chauffeurs de taxis sont dedans. Tu vas arrêter un taxi, ils vont t’agresser. Quand il est 20h, tu ne sais même pas si tu dois sortir. Quand tu viens du boulot tu as peur de rentrer. Matin, et soir, toutes les heures on a des agressions. On a peur pour nos vies. Où je suis là, Mes enfants sont petits. Quand je ne vois pas un, je ne peux pas dormir".
Face à la situation, il demande plus de patrouilles aux forces de sécurité.

"Il faut que les forces de sécurité fassent des patrouilles, viennent dans les quartiers inaccessibles" réclame Kouassi Jacques.
Un appel qui devrait être entendu par les autorités policières, car la plupart du temps, les agresseurs qui sont pourchassés par la population, sont lynchés et parfois tués à coup de pierres ou de gourdin. Des expéditions punitives pour décourager les jeunes agresseurs.



30/11/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Un musée insolite - 14/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 13