Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Recherche sur ce site avec Google

 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Baignade du 1er janvier: une tradition normande


On les appelle "les Givrés" ou encore "les Dauphins". Depuis une dizaine d'années, en Normandie, la tradition du bain du 1er de l'an rassemble des milliers de baigneurs sur les côtes de la Manche.


Des effets bénéfiques pour la santé:

baignade.m4a Baignade du 1er de l'an.m4a  (1.17 Mo)

Ce phénomène nous vient des États-Unis. Eux-mêmes se sont inspirés des pratiques des migrants scandinaves. A l'origine: deux clubs de baignade hivernale, le Coney Island polar bear de New-York fondé en 1903 et celui des L Street Brownies de Boston, fondé en 1902. Les deux groupements faisaient la promotion de la baignade en hiver en raison des bienfaits supposés de la plongée régulière dans une eau glacée.

Depuis quelques années en France, se baigner le nouvel an est une manière hygiénique de commencer l'année. Et cela a été prouvé. Les bains froids réduisent la douleur, activent la circulation sanguine et améliorent votre sommeil. Les bienfaits du froid joue aussi sur votre moral puisqu'ils réduisent la tension, la fatigue et balayent l'humeur négative. Pour bénéficier de ces avantages, une préparation est nécessaire. Une bonne condition physique est indispensable avant de se lancer pour éviter tous les risques comme une syncope ou un malaise. Rien de décourageant pour les nombreux baigneurs rassemblés en France au 1er janvier, afin d'honorer la tradition.


Une tradition chère à la Normandie

La Normandie n'est pas en reste! La mode du bain de mer serait justement née en Seine-Maritime. Du côté de Dieppe, on affirme que le tout premier baigneur officiellement connu en France n'est autre que Henri III. Celui-ci serait venu dès juin 1578 à Dieppe sur les conseils de son médecin.

Une eau à 10 degrés, cela ne pose pas de problèmes aux 400 baigneurs qui se sont rassemblés sur la plage de Deauville le 1er janvier 2019, à 12h pile. L'ambiance est bonne enfant: déguisements et convivialités ont accompagné les courageux baigneurs. Et on ne se baigne pas n'importe comment! Il ne s'agit pas de rester des heures dans l'eau. Un simple aller-retour suffit et de préférence, ne pas s'immerger entièrement. Les plus intrépides restent un petit quart d'heure avec brasses obligatoires. "Courir sans se retourner et surtout, sans réfléchir, c'est la meilleure technique à adopter" témoigne Brigitte, 62 ans, grande adepte de cette folle tradition. "Cela fait un bien fou, c'est du bonheur. L'ambiance est festive, on rit, on se soutient, ce n'est que du plaisir" ajoute-t-elle, les lèvres légèrement bleutées par le froid. Ne reste plus qu'à savourer son verre de vin chaud en sortie de bain, précieuse récompense pour se réchauffer.



14/01/2019




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le Nouvel an chinois - 04/02/2019

Un musée insolite - 14/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 13