Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Recherche sur ce site avec Google

 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Les Féeries de Chine préparent le Nouvel An chinois


Du 1er décembre 2018 au 6 février 2019 a lieu le festival des lanternes chinoises à Gaillac (81). Grâce à son nombre de visiteurs important, c'est désormais le plus grand événement chinois présenté en France.


La dynastie Tang. Photo (c) Olesya Arsenieva
La dynastie Tang. Photo (c) Olesya Arsenieva
les_feeries_de_chine.mp3 Les Féeries de Chine.mp3  (2.02 Mo)

Le Festival des lanternes est un événement majeur de la culture traditionnelle chinoise. Crée à Zigong, province de Sichuan, sous les dynasties Tang (618-907) et Song (960-1272) il était d'abord organisé en Chine puis s'est exporté dans les années 80 pour se produire dans plus de 50 pays étrangers.
Avec plus de 250.000 visiteurs lors de sa première édition en 2017 le festival des lanternes s'est installé à nouveau au Parc Foucaud jusqu'au Nouvel An chinois. Cette année, la mairie de Gaillac espère attirer plus de personnes grâce à un nouveau lieu entièrement renouvelé de 3.5 hectares. A l'aide de 1.000 lanternes, plus de 42 tableaux ont été constitués ainsi que des sculptures lumineuses dont certaines font plus de 18 mètres de haut et 70 mètres de long. Des modes de fabrication traditionnels associés à un savoir-faire manuel unique des artisans chinois qui mélangent les techniques modernes de l'illumination pour révéler la beauté de l'art des lanternes. Cet échange culturel franco-chinois permet aux visiteurs d'être transporté le temps de quelques heures dans un autre pays.

Une visite à deux visages

Cette ville lumière est constituée en deux parties. Le fil conducteur est la route de la soie en passant par les cités impériales sous la dynastie Tang. Les artistes de l'Opéra du Sichuan, trésor national, et la danse traditionnelle tibétaine viennent animer le festival et souligner le charme ancestral de leur culture. Le début de la visite commence par un couloir illuminé, ce dernier montre le faste de la dynastie. Les motifs de Dragon chinois et les couleurs chatoyantes introduisent le palais et accueillent le visiteur par un effet artistique et visuel spectaculaire. Le visiteur débouche sur une lanterne bateau qui est inspirée du navire en bois de ZhengHe, célèbre explorateur maritime et de son voyage vers l'Occident. Ensuite, sont réprésentées les rues de la dynastie Tang. Cette dynastie a été fondée par la famille Li, c'est celle de la réunification de l'empire dans le but de lui donner sa puissance. La nation est prospère et le peuple fort, c'est lors de cette période que la Chine est identifiée comme l'un des empires les plus puissants du monde. Autour de ce thème majeur, se situent des symboles de la Chine ancestrale comme le Bianzhong, grand instrument à percussion en bronze, ou les masques d'opéra de Sichuan, joyau national fruit d'une gestuelle impressionnante des transformistes du visage.

Co-produit par les villes de Gaillac et Zigong la deuxième partie de la visite est dédiée au patrimoine et au vignoble Gaillacois, le plus ancien des vignobles français. Surplombée d'un dragon en lanternes long de 100 mètres, un escalier mène à la deuxième partie de la visite. Le visiteur débouche sur des représentations du safran, dit l'or rouge. C'est une épice extraite de la fleur du crocus encore produite dans le Tarn autour de Gaillac. Tout comme le pastel, la culture du safran de cocagne a été florissante dans la région jusqu'au XVIIIe siècle. Labélisée en 2018 "Ville et Pays d'Arts et d'Histoire" par le ministère de la Culture, la place du Griffoul avec sa fontaine tout comme l'abbatiale bénédictine Saint-Michel sont représentées. Terre de l'ovalie, les valeurs de Gaillac sont transmises par une équipe de rugby tout en lumières, c'est un symbole d'amitié, de caractère et de passion. Puis viennent ses sept vins, l'un des plus anciens vignobles français, le savoir des vignerons qui s'exprime dans la forte personnalité du vin y est démontré. Finalement, le visiteur en se promenant tombe sur de la poterie. Les terres gaillacoises sont riches d'une argile utilisée par l'Homme à travers les âges.

Entre les lanternes, animaux fantastiques, palais impérial, légendes chinoises, atelier commerçant traditionnel, coteaux du gaillacois qui composent cette ville lumière incroyable le visiteur se retrouve totalement dépaysé. Un voyage à l'autre bout du monde grâce auquel un partage de cultures a lieu en vu du Nouvel An chinois.



03/02/2019




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le Nouvel an chinois - 04/02/2019

Un musée insolite - 14/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 13