Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Parlez-vous franponais ?


Par Florent Guerout Rédigé le 14/12/2019 (dernière modification le 06/12/2019)

Par analogie au franglais, le terme "franponais" désigne un usage malencontreux de la langue française par les Japonais. Bienvenue dans le monde du non-sens et du calembour accidentel.


Pas si tarte au fond... ©Florent Guérout
Pas si tarte au fond... ©Florent Guérout
Le franponais se retrouve un peu partout au Japon : sur les devantures des boutiques, dans les menus au restaurant ou encore sur les vêtements. La culture française, ou plutôt l’image que les Japonais s’en font, renvoie à une idée de raffinement et d’élégance.
Ainsi, quelques mots de français peuvent donner du sex-appeal à un produit même si le texte n’a aucun sens.
La langue française, très appréciée pour l’image qu’elle inspire, est souvent très mal transcrite en japonais, donnant lieu à des fautes d’orthographe et des erreurs de sens.
parlez_vous_franponais.m4a Parlez vous franponais.m4a  (81.49 Ko)


Là où il passe l'herbe ne repousse pas. ©Florent Guérout
Là où il passe l'herbe ne repousse pas. ©Florent Guérout
On pourrait s’indigner que la langue de Molière soit maltraitée de la sorte, mais il faut être honnête, le franponais regorge d’expressions ou de phrases plus amusantes les unes que les autres.
Le hashtag #franponais permet de débusquer quelques perles sur Twitter : "Pain au sourire" pour une boulangerie, "C’est Mou" pour un salon de beauté, "salon de calme" pour un coiffeur…

Comme le résume Florent Gorges dans "Anthologie du franponais" : "ça ressemble au français, ça a l’odeur du français, mais ce n’est pas du français". ©Florent Guérout
Comme le résume Florent Gorges dans "Anthologie du franponais" : "ça ressemble au français, ça a l’odeur du français, mais ce n’est pas du français". ©Florent Guérout
L’observatoire de la langue française recense 800.000 francophones au Japon, mais selon le quotidien Le Devoir, il semble que le noyau dur soit composé d’uniquement 180.000 personnes : principalement des étudiants. Autant dire une goutte d’eau parmi les 127 millions de Japonais. La méconnaissance de la langue française au Japon explique en partie ces maladresses.

C'est pourtant une vraie mode. ©Florent Guérout
C'est pourtant une vraie mode. ©Florent Guérout
Restons fair-play : l’usage de la langue japonaise par les Français et plus globalement par les Occidentaux est aussi très approximatif.
Par exemple, la chanteuse Ariana Grande avait décidé de se faire tatouer sur la main "7 rings" en japonais (en référence à son single). Le résultat est joli mais la traduction l’est moins puisque les kanjis tatoués signifient en fait : "barbecue japonais". Mieux : en voulant corriger l’erreur après les réactions sur les réseaux sociaux Ariana repasse chez le tatoueur et en ressort avec la phrase "barbecue japonais doigt".

Pas de cuisine française sans un bon pinard. ©Florent Guérout
Pas de cuisine française sans un bon pinard. ©Florent Guérout
A la croisée des cultures, le franponais symbolise la frontière linguistique entre deux pays mais aussi leur attraction mutuelle.

Un spécimen rare de franponais avec des petits coeurs. ©Florent Guérout
Un spécimen rare de franponais avec des petits coeurs. ©Florent Guérout

©Florent Guérout
©Florent Guérout

©Florent Guérout
©Florent Guérout









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            



Facebook