Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

L'avenir du web


Dans une interview donnée récemment au Guardian, Tim Berners-Lee, l’inventeur du web, ne cache pas son inquiétude sur le devenir d’Internet, avec la main-mise des GAFA et les risques de manipulation, ainsi que la fin de la neutralité du net.


"Le système est en train d'échouer"

Tim Berners-Lee à l'Open Data Awards. Photo (c) Open Data Institute
Tim Berners-Lee à l'Open Data Awards. Photo (c) Open Data Institute
web_1.mp3 Web.mp3  (131.43 Ko)

Tim Berners-Lee, qui est un des principaux créateurs du World Wide Web en 1989 avait imaginé à l’époque "une plateforme ouverte qui permettrait à quiconque, partout, de partager des informations, d’accéder à des opportunités et de collaborer par-delà les frontières géographiques et culturelles". Mais il estime que les principaux acteurs du Web, les GAFA, ont dévoyé l’idée originelle. Il leur reproche, entre autres, leur politique de rémunération publicitaire et le clic à tout prix, même celui de la désinformation et de la propagande.

Si le père du www reste un optimiste, il fait tout de même le constat que "Le système est en train d'échouer (…) il ne remplit plus son rôle d'aider l'humanité à promouvoir la vérité et la démocratie". Pour lui le changement reste possible, à la condition que la population entre dans la contestation. "L'un des problèmes avec le changement climatique est de faire comprendre aux gens qu'il était anthropogénique - créé par les gens. C'est le même problème avec les réseaux sociaux - ils sont artificiels. S'ils ne servent pas l'humanité, ils peuvent et doivent être changés".

Et ce n’est pas tout, car une des grandes craintes de Tim Berners-Lee est de voir complètement la remise en cause de la neutralité du net. Cette dernière est la règle qui veut que toutes les données du web soient traitées de la même façon par tous les fournisseurs d’accès internet (FAI).
Sa remise en cause, c’est effectivement ce qui est en train de se préparer. Même si les acteurs de la Silicon Valley comme Google, Microsoft et Facebook s’expriment contre, la Federal Communications Commission (FCC) des États-Unis prévoit d’adopter des mesures de dérégulations prévues au vote le 14 décembre 2017. La feuille de route présentée par l’institution n’impose qu’une seule chose aux FAI, être "transparents sur leurs pratiques, pour que les consommateurs puissent souscrire à l’offre qui leur convient le mieux".

Concrètement, les opérateurs pourront, entre autres, fournir des débits plus ou moins rapides, des accès prioritaires au réseau et surfacturer l’utilisation de certains services. L’objectif promis par le président du FCC, Ajit Pai, est "un accès à Internet meilleur, plus rapide et moins cher". Tim Berners-Lee voit comme une menace cet internet à plusieurs vitesses. Il estime que "Le gaz est un service public, de même que l'eau propre, et la connectivité devrait l'être aussi".



28/11/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 11







Retrouvez le Podcast Journal :