Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Automobilistes et élections


Par François Bloch Rédigé le 13/03/2010 (dernière modification le 13/03/2010)

Debout la République, un parti politique qui respecte les automobilistes ?


Un point de vue enfin indépendant !

Photo (c) Marie-Lan Nguyen
Photo (c) Marie-Lan Nguyen
Il semblerait que les partis politiques français ne soient pas tous contre l'usager-payeur honni qu'est l'automobiliste et le motocycliste.

Le président de "Debout la République", Nicolas Dupont-Aignan semble en effet manifester un certain respect, somme toute très gaulliste, au citoyen automobiliste, contributeur majoritaire d'une certaine richesse de la France.
Ce mode de transport, vilipendé et harcelé par les détenteurs du pouvoir (PS-Les Verts, puis UMP) est pourtant une des survivances d'une époque plus libre, plus riche et plus partageuse. Autant de symboles traduits en termes économiques et culturels (voyager, y compris jusqu'aux Maldives, ne doit pas être réservé à une élite, soit-elle bo-beauf ou verdo-bolchévique), savamment démolis jusqu'à la désaffection des acheteurs et la déportation de l'industrie locale à l'étranger.

Qu'un homme politique d'un certain niveau ait le courage de prendre à contre-sens la politique d'aliénation d'une immense majorité du peuple, force le respect dans un pays comme la France : il a plus à perdre (la démagogie étant toujours l'enfant monstrueux de l'aliénation), et nous nous devons de le faire savoir.

A noter que nous avons sollicité tous les partis politiques au sujet du respect dû au citoyen et automobiliste : aucun (ni l'UMP auteur d'une politique de répression contre-productive et au détriment de la sécurité en général - 3715 personnes meurent chaque mois d'autres dangers que de la route, maladies exclues, contre "à peine" 300 faisant partie d'un bourrage de crâne lucratif -, ni le PS et leurs alliés Verts d'extrême gauche - initiateurs de la politique du tout radar singée à l'excès par leurs successeurs au pouvoir -, ni les Modem ou PC) n'a daigné prendre position, confirmant leur mépris du citoyen et de la population française.

Seul jusqu'à présent le FN nous a exprimé son désaccord avec cette politique niant les réalités.
Le fait de l'avoir relayé nous a valu le qualificatif de "populistes" ; mais si dénoncer l'exploitation des plus faibles, c'est faire du "populisme", alors va pour le populisme.
Bien sûr, nous allons demander à M. Dupont-Aignan s'il se sent populiste puisqu'il ose partager des soucis réels imposés à ses concitoyens ; qu'il ne craigne rien, même Charles de Gaulle, fondateur de la Ve République a été traité lui aussi de populiste : il y a pire référence dans le consternant paysage politique passé ou actuel !

www.diabloto.info








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  



Facebook