Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

CP

Portrait-robot de la voiture moyenne des Français


Elle est moins puissante et moins lourde; elle consomme moins mais elle coûte plus cher...


Malgré un contexte économique menaçant et une chute des ventes de véhicules, le prix de la voiture moyenne des Français ne cesse d’augmenter.

Si en apparence la voiture moyenne 2013 est plus "sage", de par sa puissance, son poids et sa consommation, elle affiche un prix moyen record de 23.407 € contre 22.486 € en 2012, soit 921 € de plus.

Par rapport à 2012, la voiture moyenne a réduit sa cylindrée (1530 cm3) de 42 cm3 et sa puissance (-2 ch). Elle a contenu son poids (1266 kg, -17 kg) et sa taille (4,20 m, -1 cm) et, depuis 2007, continue à consommer de moins en moins: de 5,5 l/100 km à 4,7 l en 2013 (-0,2 l/100 km).

Excepté les petits tout-chemin, qui ne sont d’ailleurs pas les plus chers, tous les segments du marché automobile ont connu une baisse des ventes en 2013 et de manière plus prononcée pour ceux qui pratiquent les prix les plus élevés: familiales (-18%), tout-chemin de luxe (-29%), grandes routières (-33%), coupés (-35%), grands monospaces (-37%).

On observe cependant un renchérissement de la Voiture Moyenne dans chaque catégorie ou presque, puisque seuls les cabriolets et les petits tout-chemin échappent à la règle. Les prix se sont même envolés chez les grandes routières (+13%) et les familiales (+11%) qui sont de plus en plus souvent des breaks.

Les priorités des Français ont changé; ils ne privilégient plus la taille et la puissance comme auparavant. Ils préfèrent désormais un moteur de moindre cylindrée au profit de finitions pour enrichir l’équipement (GPS, écrans multimédia) et la personnalisation (teintes dissociées, feux de jour à diodes) de leur voiture. Au final, les constructeurs s’y retrouvent: ils vendent moins, mais plus cher!

Tous les segments du marché sont en baisse en 2013 sauf les petits tout-chemin qui ont vu leurs ventes augmenter de 36.980 en 2012 à 114.858 unités en 2013, soit +221%. Pourtant, un petit-tout chemin ne constitue pas un achat de raison: à taille quasi égale, une polyvalente rend les mêmes services pour 4700 € de moins, et un minispace loge une petite famille pour 1500 € de plus. L’automobile n’a jamais été et ne sera jamais un achat de pure raison. L’émergence des petits tout-chemin et l’augmentation de la Voiture Moyenne prouvent bien que la tentation de l’achat futile l’a emporté sur l’achat utile en 2013.

Le double phénomène enregistré en France en 2013 - ventes automobiles au plus bas depuis 1997 et prix de la voiture au plus haut niveau jamais atteint – est le reflet d’un pays scindé en deux par l’effet de la crise: d’un côté, ceux qui n’ont plus les moyens d’acquérir un véhicule neuf; de l’autre, ceux qui achètent des voitures de plus en plus chères.



31/03/2014




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

A bord du Yersin - 21/06/2015

1 2 3 4 5 » ... 6