Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Quand une revue laisse place à l'imaginaire érotique


Spasme c'est d'abord la rencontre entre Anne et Louise, deux designers. Puis la création d'une revue novatrice où elles laissent une grande place aux fantasmes.


spasme.mp3 Spasme.mp3  (2.89 Mo)

Spasme c'est le nom de la revue érotique que présente Anne, sa créatrice. A l'occasion de la sortie du deuxième numéro, et de la journée de la femme, elle explique ce qu'est cette revue d'un nouveau genre.
Anne et Louise, toutes les deux designers, et créatrices de la revue Spasme vont plus loin. Pas dans la vulgarité, ni dans les visuels mais dans l'imagination des fantasmes qui sommeillent au plus profond de chacun d'entre nous.
Face à de nombreuses revues érotiques qui servent des photographies "plus dénudées que la normal" en guise de revue érotique, Anne et Louise, au contraire, font le pari de n'intégrer aucune photo dans Spasme. A la place, des collaborateurs s’expriment. Au bout de leurs stylos: des nouvelles, des récits autobiographiques, des dessins, du graphisme. Chacune de ces créations débrident notre imagination pour la laisser se balader de fantasmes en fantasmes. Cette balade n'est stoppée par aucune image prédéfinie.
Elles ont aussi fait le choix de n'intégrer aucun nom de collaborateurs. Au fil des pages, le lecteur vagabonde à la découverte des différentes scènes. Ce n'est qu'à la fin de la revue qu'on découvrira le nom des artistes.

L'originalité de nos deux compères ne s'arrête pas là. En recevant la revue Spasme, c'est une nouvelle expérience qui s'ouvre à vous. Avant d'entrevoir son contenu, il faut "déflorer la couverture de celle-ci", précise Anne. Couverture qui - à l'image de chaque numéro - met en évidence une couleur. Le deuxième numéro qui est sortie le 1er mars 2018 met à l’honneur la couleur rouge. A la suite, tout le magazine et ses œuvres sont monochromes.

Le premier numéro (bleu) est sorti en 2015 et les filles cherchent encore des collaborateurs pour le prochain numéro. Elles seront aussi présente à la Queer Week à Paris le samedi 24 mars 2018. Cet évènement a pour ambition de promouvoir la microédition queer en France et s'inscrit dans le cadre d'une semaine de réflexion sur la sexualité. C'est l'occasion d'aller les rencontrer et de découvrir de nouveaux artistes et supports.



23/03/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Un musée insolite - 14/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 13







Retrouvez le Podcast Journal :