Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Affaire Lactalis: jusqu'où iront les victimes?


Rappelons-le: Lactalis, entreprise agro-alimentaire française, se positionne comme le premier groupe laitier et fromager dans le monde. Ce n’est pourtant pas pour ses performances économiques que le groupe fait la une, mais en raison de la contamination de nourrissons par des salmonelles.


Le contexte

Illustration. Image du domaine public.
Illustration. Image du domaine public.
lactalis.mp3 Lactalis.mp3  (872.32 Ko)

À l’origine du problème, des travaux réalisés sur le site de Craon durant le premier semestre 2017. C’est pendant cette période, selon les dirigeants du groupe, que des quantités très importantes de produits sont vraisemblablement touchées. À ce moment-là, Lactalis rappelle quelques milliers de tonnes de laits infantiles pour risque de contamination à la salmonelle. Il s’agit de l’une des principales causes d’intoxication alimentaire. La plupart des personnes infectées souffrent de crampes au ventre, de diarrhée et de fièvre. Ces symptômes apparaissent de 12 à 72 heures après l’ingestion de l’aliment contaminé.
C’est le 21 décembre 2017 que l’annonce du retrait de nombreux lots est officielle, bien qu’un premier retrait de 625 lots avait ait été effectué auparavant. Était-il déjà au courant? En attendant, 35 cas sont recensés dont 31 ont consommé du lait en provenance de chez Lactalis au cours du mois de décembre. Ce chiffre permet de qualifier la situation d’"épidémique".
Sans perdre de temps l’entreprise met aussitôt en place un numéro vert, alors que le Parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire pour "blessures involontaires", "mise en danger de la vie d’autrui" et "tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine". Les 16 nourrissons hospitalisés sont sortis d’affaires. Pourtant Lactalis n’est pas la seule entreprise à perdre sa crédibilité chez les consommateurs.


Les victimes

Quentin Guillemain, un père de famille de 33 ans est le premier à porter plainte. Il est à l’origine de l’enquête judiciaire. UFC-Que Choisir le suit. Après de nombreuses sollicitations, saisie par des consommateurs inquiets, l’association va déposer plainte pour tromperie auprès du procureur de la République de Paris à l’encontre de la société Lactalis "afin que toute la lumière soit faite sur les circonstances entourant la contamination de laits infantiles à la salmonelle et l’absence de détection de cette contamination".

Quenrin Guillemain ne s’arrête pas là: il crée un courriel s'adressant aux parents des bébés victimes. Sa boîte mail déborde de messages. "Près de la moitié des 2.000 familles qui m'ont écrit vont porter plainte. Je n'ai pas pu consulter tous les messages. Mais déjà quatre familles sur cinq qui ont donné du lait Lactalis à leur bébé s'apprêtent à aller en justice pour mise en danger de la vie d'autrui", nous annonce-t-il.
Claire, 35 ans, maman d'un bébé de cinq mois, a décidé de déposer une plainte contre le célèbre distributeur Leclerc, qui a reconnu avoir continué à vendre des produits Lactalis, malgré le rappel des lots.



15/01/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Un musée insolite - 14/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 13







Retrouvez le Podcast Journal :